1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. "Humaniste", "visionnaire" : la classe politique réagit à la mort brutale d'Olivier Dassault
2 min de lecture

"Humaniste", "visionnaire" : la classe politique réagit à la mort brutale d'Olivier Dassault

La mort du député LR Olivier Dassault dans un crash d'hélicoptère, dimanche 7 mars, a suscité de nombreuses réactions dans sa famille politique et au-delà.

Olivier Dassault, en 2014.
Olivier Dassault, en 2014.
Crédit : ALAIN JOCARD / AFP
Gaétan Trillat & AFP

La mort brutale d'Olivier Dassault dans le crash de son hélicoptère près de Deauville, ce dimanche 7 mars, a choqué et attristé la classe politique. De nombreux élus et autres personnalités ont renduhommage au député de l'Oise, qui avait également des responsabilités au sein de la holding familiale Dassault.

Emmanuel Macron a été l'un des premiers à réagir, saluant la mémoire du "capitaine d’industrie, député, élu local, commandant de réserve dans l’armée de l’air. Sa vie durant, il ne cessa de servir notre pays, d’en valoriser les atouts", a tweeté le chef de l'État. Le Premier ministre Jean Castex a rendu hommage à "un député humaniste, un entrepreneur visionnaire, un homme profondément engagé pour son pays, un artiste à l'élégante audace", faisant notamment référence à son activité de photographe portraitiste.

Pour Xavier Bertrand, président des Hauts-de-France, la région "perd un grand serviteur", tandis que le chef de file des députés LR, Damien Abad, a évoqué un "chef d'entreprise hors pair, député au grand coeur et grand défenseur de l'industrie" dont la "gentillesse et l'humanisme resteront à jamais dans notre mémoire". Le président du Sénat, Gérard Larcher, s'est dit "très touché par la disparition brutale d'Olivier Dassault". De nombreux autres messages de condoléances ont été émis sur Twitter par des responsables politiques de tous bords, de la présidente du RN Marine Le Pen au secrétaire national du PCF Fabien Roussel.

Une enquête pour homicide involontaire

De sources proches de l'enquête, l'accident d'hélicoptère s'est produit au décollage vers 18h à Touques, à 5 km à l'est de Deauville. Le pilote, seule autre personne à bord, est également décédé. "On ouvre une enquête judiciaire pour homicide involontaire. Je suis sur site, il fait nuit. Les investigations techniques ne débuteront que demain. On procède aux actes relatifs aux corps", a déclaré à l'AFP Delphine Mienniel, procureur de la République de Lisieux.

À lire aussi

Les enquêteurs du Bureau d'Enquêtes et d'Analyses pour la Sécurité de l'Aviation civile seront sur les lieux lundi. Le BEA a indiqué dans un tweet que l'appareil, un Aérospatiale AS350 Écureuil, s'était écrasé "au décollage", effectué "depuis un terrain privé".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/