2 min de lecture Harcèlement

Denis Baupin accusé de harcèlement sexuel : "Toute parcelle de pouvoir crée des tentations", regrette Alain Duhamel

REPLAY - L'éditorialiste condamne la minorité d'élus qui ont un sentiment d'impunité et jettent le discrédit sur la classe politique.

La Semaine Politique - Duhamel La semaine politique d'Alain Duhamel Alain Duhamel iTunes RSS
>
"Toute parcelle de pouvoir dans quelque domaine que ce soit crée des tentations", regrette Alain Duhamel Crédit Image : Damien Rigondeaud | Crédit Média : Alain Duhamel | Durée : | Date : La page de l'émission
La Semaine Politique - Duhamel
Alain Duhamel Journaliste RTL

La mise en cause de Denis Baupin par plusieurs élues écologistes a conduit Claude Bartolone à lui demander de renoncer à la vice-présidence de l'Assemblée nationale, un geste "justifié" selon Alain Duhamel. "On n'imagine pas quelqu'un présider des séances de l'Assemblée avec un certain nombre de femmes parmi les députés - pas assez d'ailleurs - et avoir un minimum d'autorité ou de dignité". 

L'éditorialiste voit mal aussi comment le député parisien pourra se présenter devant ses électrices à l'avenir même s'il "ne faut pas substituer la justice médiatique à la justice judiciaire." En l'occurrence, les témoignages sont nombreux et précis. "Et puis, on sait bien qu'il y a toujours un petit nombre d'hommes politiques que l’approche du pouvoir, l'ivresse de la réussite... Bref, ils ont un sentiment d'impunité qui les incite à dépasser les bornes." 

Une catastrophe pour EELV et la classe politique en général

Cette affaire est dévoilée quelque temps après que des journalistes politiques ont déclaré avoir été victimes d'agissements similaires de la part d'élus ou dirigeants politiques. "On sait très bien que chez les politiques, l'ivresse du pouvoir, mais aussi les conditions de travail (...) provoquent des tentations", explique Alain Duhamel convaincu que "toute parcelle de pouvoir dans quelque domaine que ce soit crée des tentations et face à ces tentations, il y a ceux qui sont équilibrés et ceux qui ne le sont pas, ceux qui ont des principes moraux et ceux qui ne les ont pas et malheureusement il y aura toujours des minorités pour transgresser."

Maintenant que ce scandale a éclaté, il faut s'attendre à des conséquences "épouvantables" pour les écologistes, mais aussi pour Emmanuelle Cosse. "On voit bien que c'est la dernière pierre qui dégringole chez les Verts. Ils ont tout perdu : ils ont déjà perdu leurs mandats locaux, ils vont perdre leurs mandats législatifs l'année prochaine, ils sont non seulement divisés, mais déchirés." 

À lire aussi
Parlons-nous - Dublanche Parlons-nous
Payer pour la faute d'un proche

Et puis plus globalement, ce scandale va éclabousser toute la sphère politique. De la minorité de mis en cause dans ce genre d'affaire, l'électorat risque de faire une généralité. Un préjudice d'autant plus terrible que la France est "une société malade qui a besoin de respectabilité, de confiance".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Harcèlement EELV Politique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7783158163
Denis Baupin accusé de harcèlement sexuel : "Toute parcelle de pouvoir crée des tentations", regrette Alain Duhamel
Denis Baupin accusé de harcèlement sexuel : "Toute parcelle de pouvoir crée des tentations", regrette Alain Duhamel
REPLAY - L'éditorialiste condamne la minorité d'élus qui ont un sentiment d'impunité et jettent le discrédit sur la classe politique.
https://www.rtl.fr/actu/politique/denis-baupin-accuse-de-harcelement-sexuel-toute-parcelle-de-pouvoir-cree-des-tentations-regrette-alain-duhamel-7783158163
2016-05-09 19:15:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/0D1qNNdxP5FJJW7SmJa5cg/330v220-2/online/image/2014/0422/7771346810_alain-duhamel.jpg