1 min de lecture Coronavirus

Déconfinement : pour Mélenchon, Castaner et Blanquer réécrivent le discours de Macron

À la suite des prises de parole de Christophe Castaner et Jean-Michel Blanquer, le leader de La France Insoumise s'est demandé sur Twitter "combien de pilotes" se trouvent "dans l'avion".

Jean-Luc Mélenchon lors de l'Assemblée représentative de la France Insoumise le 23 juin 2019 (illustration)
Jean-Luc Mélenchon lors de l'Assemblée représentative de la France Insoumise le 23 juin 2019 (illustration) Crédit : Geoffroy VAN DER HASSELT / AFP
Photo Esther
Esther Serrajordia Journaliste

Face au discours d'Emmanuel Macron prononcé lundi 13 avril annonçant la poursuite du confinement jusqu'au 11 mai prochain, le leader de La France Insoumise Jean-Luc Mélenchon s'était montré dubitatif sur Twitter. Il y a dénoncé "une politique hasardeuse" et le manque d'éléments concrets, notamment sur la deuxième vague de l'épidémie tant redoutée, appelant les Français à rester "prudents". 

Ce mardi matin, Jean-Luc Mélenchon a à nouveau critiqué la politique du gouvernement, notamment les interventions respectives des ministres de l'Éducation et de l'Intérieur, affirmant que ces dernières "démentaient" le discours de Macron. Jean-Michel Blanquer a précisé ce matin que la "réouverture des écoles", annoncée à partir du 11 mai, ne se fera "pas du jour au lendemain". Christophe Castaner a lui déclaré que la date du 11 mai était pour l'instant "un objectif" et non pas "une certitude". 

"Blanquer et Castaner corrigent, démentent, gomment, réécrivent le discours de Macron. Qui dit vrai ? Combien de pilotes dans l'avion ?", a réagi Jean-Luc Mélenchon sur Twitter. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Confinement Gouvernement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants