2 min de lecture Coronavirus

Déconfinement : masques, chômage partiel... FO réclame des "éclaircissements"

INVITE RTL - Après un entretien avec le gouvernement, le leader syndical Yves Veyrier a annoncé être "resté sur sa faim" sur la question de la sécurité des travailleurs.

Yves Calvi_ 3 Minutes pour Comprendre La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Déconfinement : masques, chômage partiel... FO réclame des "éclaircissements" Crédit Image : AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi édité par Aymeric Parthonnaud

C’est un 1er mai particulier que nous vivons, l'occasion de revenir sur les négociations syndicales en vue du déconfinement. Les partenaires sociaux ont participé à une réunion par visio-conférence avec le Premier ministre le 30 avril. 

"Nous avions beaucoup de questions que nous avons posé au Premier ministre qui était accompagné de sa ministre du Travail, de son ministre de la Santé et de M. Castex [chargé par Edouard Philippe de "la coordination d’un groupe de travail interministériel pour réfléchir à la stratégie du déconfinement"], mais malheureusement nous n'avons pas eu plus d’éclaircissements par rapport au discours du Premier ministre à l'Assemblée nationale, indique Yves Veyrier, secrétaire général de Force Ouvrière. On est resté sur notre faim".

"Le maître-mot du Premier ministre était la 'progressivité'. Sur l'activité économique, il y a un appel à une accélération certaine et je crains qu'elle ne se traduise en une forme de précipitation. (...) Vouloir accélérer les choses nous paraît risqué, note Yves Veyrier qui pointe la grande concentration, sur le long terme, qu'implique les gestes barrières qui ne sont pas forcément naturels sur le lieu de travail."

L'épineuse question des masques

Et Yves Veyrier de prendre l'exemple de la pression mise par les syndicats pour obtenir des moyens de protection comme les vitres en plexiglas qui encadrent désormais les caisses de nos magasins. "Aujourd'hui, c'est la question des masques et il y a un trouble sur ça aujourd'hui. Les masques sont une condition de la reprise dans le discours du Premier ministre, et nous attendons de savoir comment les entreprises et les pouvoirs publics vont distribuer les masques et nous aurions voulu des prescriptions précises sur les types de masques, les modalités d'utilisation en fonction des postes, des environnements...", notre le secrétaire général de FO.

À lire aussi
Covid-19 à Paris : les motards n'auront plus à porter le masque Coronavirus France
Covid-19 à Paris : les motards n'auront plus à porter le masque

Yves Veyrier appelait aussi le gouvernement à ne "laisser personne sur le carreau" en prolongeant le dispositif de chômage partiel au-delà du mois du juin car l'activité pourrait ne pas reprendre partout de la même façon et rapidement. "Il y a aussi la question du volontariat pour ce qui est d'envoyer les enfants à l'école. Que se passe-t-il pour les employés qui resteraient chez eux pour, un temps, garder leurs enfants encore chez eux ?", se demande-t-il.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Emploi Travail
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants