2 min de lecture La France insoumise

Danièle Obono critiquée après avoir soutenu sa "camarade" Houria Bouteldja

La députée FI de Paris a pris la défense de la porte-parole du Parti des indigènes de la République, parfois accusée de favoriser l'antisémitisme.

La députée de la France insoumise Danielle Obono
La députée de la France insoumise Danielle Obono Crédit : AFP / GEOFFROY VAN DER HASSELT
109127536140888961261
Ludovic Galtier
et AFP

"Une camarade" dans la lutte contre le racisme. C'est ainsi que Danièle Obono considère Houria Bouteldja, porte-parole du Parti des indigènes de la République (PIR), accusée par ses adversaires de favoriser l'antisémitisme. Invitée de Radio J dimanche 5 novembre, la députée France insoumise de Paris a poursuivi : "Je respecte la militante antiraciste. C'est dans le mouvement antiraciste que je l'ai connue, c'est dans ces luttes-là que l'on s'est battues."

En mars 2015, Houria Bouteldja avait déclaré que "les juifs sont des boucliers, les tirailleurs de la politique impérialiste française et de sa politique islamophobe." À la question, "ces propos sont-ils racistes ou non ?"Danièle Obono a répondu, visiblement gênée : "Je ne sais pas", estimant par ailleurs que la photo, présentant la porte-parole du PIR à côté d'une pancarte "Les sionistes au goulag", est "de très mauvais goût" et "pas acceptable". "Houria Bouteldja, je ne suis pas d'accord avec tout ce qu'elle dit, mais c'est une militante antiraciste", a-t-elle ajouté.

Thomas Guénolé, politologue proche de la France insoumise, avait dénoncé le discours raciste et homophobe du livre d'Houria Bouteldja Les blancs, les juifs et nous comme le rappelle Le Lab. Il a immédiatement pris ses distances avec les commentaires de Danièle Obono, estimant que ses "propos sur Houria Bouteldja n'ont aucun rapport avec le projet de la France insoumise" et "donc, n'engagent qu'elle."

À lire aussi
Jean-Luc Mélenchon, Marine Le Pen et Laurent Wauquiez carburants
Mélenchon, Le Pen, Wauquiez... Qui pense quoi des "gilets jaunes" ?

Aurore Bergé, députée REM, a, quant à elle, dénoncé la position "claire" de la France insoumise : "Ils sont les amis des Indigènes de la République. De leurs thèses. De leur haine."

Dans un communiqué, publié lundi 6 novembre sur Facebook, Danièle Obono a tenu à éteindre l'incendie avec une "une mise au point" sur sa position. "Je suis une militante politique féministe et antiraciste (...) Vous me trouverez toujours en première ligne dans les luttes pour l'égalité, contre toutes les oppressions, contre toutes les formes de racismes, contre l'antisémitisme, contre l'homophobie... (...) Je ne suis pas et n'ai jamais été membre du PIR. Je suis en profond désaccord avec leurs thèses", a-t-elle expliqué.

Le Parti des indigènes de la République, fondé en 2005 par des "militants issus de l'immigration post-coloniale", est décrié par des associations antiracistes dites "traditionnelles", qui lui reprochent d'attiser la concurrence des mémoires.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
La France insoumise Racisme Antisémitisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790818753
Danièle Obono critiquée après avoir soutenu sa "camarade" Houria Bouteldja
Danièle Obono critiquée après avoir soutenu sa "camarade" Houria Bouteldja
La députée FI de Paris a pris la défense de la porte-parole du Parti des indigènes de la République, parfois accusée de favoriser l'antisémitisme.
https://www.rtl.fr/actu/politique/daniele-obono-critiquee-apres-avoir-soutenu-sa-camarade-houria-bouteldja-7790818753
2017-11-06 12:41:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/UZjW12vkyrYqoHg5Jhhw7w/330v220-2/online/image/2017/1004/7790359661_la-deputee-de-la-france-insoumise-danielle-obono.jpg