1 min de lecture Coronavirus France

Couvre-feu à 18h : Nicolas Dupont-Aignan dénonce "une aberration" sur RTL

INVITÉ RTL - "Je suis pour la prudence, mais je ne veux pas qu'on enferme un peuple", dénonce Nicolas Dupont-Aignan, député de l'Essonne et président de Debout la France, après les annonces d'Olivier Véran.

Alba Ventura L'invité de RTL Alba Ventura iTunes RSS
>
Nicolas Dupont-Aignan est l'invité d'Yves Calvi Crédit Image : THOMAS COEX / POOL / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi édité par Marie Gingault

L'idée d'un troisième confinement a été écartée par le gouvernement au profit d'un renforcement du couvre-feu. Déjà en vigueur de 20h à 6h dans toute la France, celui-ci sera avancé à 18h dans les départements les plus touchés par l'épidémie, "une aberration" pour le président de Debout la France, Nicolas Dupont-Aignan.

"On ne tire jamais les leçons du passé. Autant le premier confinement je l'avais approuvé totalement, parce qu'on n'avait pas les masques, pas les tests, pas le recul. On est en train de tuer le pays avec des effets collatéraux sociaux, sanitaires et économiques considérables, sans qu'on arrive à lutter contre l'épidémie", fustige le député de l'Essonne. 

Pour Nicolas Dupont-Aignan, le gouvernement doit prendre des "mesures simples", à savoir : des tests négatifs aux frontières "pour éviter des cas importés". Le député regrette qu'on entre en France "comme dans un moulin". Deuxièmement il souhaite des dépistages massifs par région. Il propose notamment de le faire en Île-de-France "avant la rentrée, avant que les gens retravaillent, avant que les lycéens repartent". 

On ne peut pas mettre un pays sous terre

Nicolas Dupont-Aignan - député de l'Essonne et président de Debout la France
Partager la citation

"Qu'est-ce qu'on attend pour prendre des mesures qui permettent de concilier la vie, parce qu'on ne peut pas mettre un pays sous terre, et la lutte contre l'épidémie. Ce que je voudrais, c'est qu'on protège les Français", indique Nicolas Dupont-Aignan qui se dit pour la réouverture des cinémas et salles de spectacle la semaine prochaine "si on respecte des règles de distanciation et le port du masque". 

À lire aussi
Coronavirus : les démarches à suivre pour se faire vacciner Coronavirus France
Vaccin contre le coronavirus : près de 500.000 Français ont pris rendez-vous vendredi

"Je suis pour la prudence, mais je ne veux pas qu'on enferme un peuple, je veux qu'on lutte de manière ciblée et qu'on s'inspire des pays où ça marche", conclut le député. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Épidémie Santé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants