1 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : Valérie Pécresse "demande" sur RTL "que l'Île-de-France passe au vert"

INVITÉE RTL - La présidente de la région Île-de-France souhaite aussi que le gouvernement "compense intégralement" les pertes de recettes dans les transports en commun.

Alba Ventura L'invité de RTL Alba Ventura iTunes RSS
>
Valérie Pécresse, invitée de RTL du 10 juin 2020 Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'invite´ de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura et Marie-Pierre Haddad

La prochaine étape du déconfinement est prévue pour le 22 juin prochain. Mais Valérie Pécresse souhaite accélérer la situation pour la région Île-de-France. Invitée à l'antenne de RTL ce mercredi 10 juin, la présidente de la région a insisté sur le fait que "l'Île-de-France passe au vert"

"Tous les indicateurs montrent que l'épidémie a reculé et je crois qu'il faut un retour à la normale beaucoup plus rapide. Il faut que les enfants puissent retourner à l'école, que les restaurants puissent rouvrir. Il faut que l'on allège les contraintes sur les transports tout en maintenant le port du masque obligatoire", a-t-elle expliqué. 

La SNCF a accumulé des pertes pendant cette crise avec les règles de déconfinement. Le pass navigo risque-t-il d'augmenter à la rentrée ? "Aujourd'hui, les pertes sont abyssales, pas seulement pour la SNCF, pour tous les transports publics et dans toute la France. Nous avons 2,6 milliards rien que sur l'Île-de-France (...) On a perdu 90% des voyageurs", a répondu la présidente de la région. 

Nous sommes littéralement en situation de cessation de paiements

Valérie Pécresse
Partager la citation

Valérie Pécresse "demande au gouvernement de compenser intégralement ces pertes de recettes dans les transports publics", en citant l'exemple de l'Allemagne et des Pays-Bas. "Nous sommes littéralement en situation de cessation de paiements (...) Le président de la République a dit : 'L'État paiera les dégâts de la crise du coronavirus, quoi qu'il en coûte'. Ce serait assez paradoxal qu'il vienne renflouer les secteurs de l'aéronautique et de l'automobile et qu'il ne vienne pas renflouer celui des transports", a-t-elle indiqué. 

À lire aussi
Un prototype de vaccin contre la Covid-19 coronavirus
Coronavirus : quelles sont les étapes de validation du futur vaccin ?

Et dans le cas où l'État ne vient pas en aide au secteur des transports en commun ? "Pour rembourser 2,6 milliards, il faudrait un 'impôt covid' sur les voyageurs de 20 euros par mois. Je m'y refuse résolument et absolument. Ce serait totalement injuste", prévient Valérie Pécresse.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Valérie Pécresse Île-de-France
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants