3 min de lecture Politique

Coronavirus : tensions et divergences entre Emmanuel Macron et Édouard Philippe

ÉDITO - En pleine crise du coronavirus, la relation entre le président de la République et son Premier ministre semble plus que jamais se détériorer.

Micro générique Switch 245x300 L'Edito Politique Olivier Bost iTunes RSS
>
Coronavirus : tensions et divergences entre Emmanuel Macron et Édouard Philippe Crédit Image : CHRISTIAN HARTMANN / POOL / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
L'Edito Politique - Olivier Bost
Olivier Bost
édité par William Vuillez

Mardi 5 mai Emmanuel Macron, interrogé sur un risque d'écroulement économique de la France, a répondu : "Non, je n'ai pas ces grands mots !". Ces grands mots, c'est son Premier ministre qui les a eus la semaine dernière pour justifier le déconfinement. Édouard Philippe avait même appuyé son propos : "Je n'emploie pas ce terme au hasard", avait-il bien précisé.


Tellement pas au hasard qu'il l'a répété encore une fois ce mardi après-midi à l'Assemblée. S'il s'agit d'une petite phrase de rien du tout, elle en dit long sur la relation entre les deux hommes. Même si leurs entourages continuent de dire que tout va bien, Emmanuel Macron est toujours en train de se démarquer de son Premier ministre, de venir mettre son grain de sable dans la communication de Matignon. C'est étonnant de voir chez lui cette envie irrépressible de revenir derrière Édouard Philippe pour compléter, corriger, ou préciser les choses.

Ça s'est encore produit ce week-end... Il a fait savoir que les écoles ne rouvriront pas partout, ce sera à la bonne volonté des maires, contrairement à ce qu'avait annoncé son Premier ministre. C'est comme lorsqu'Emmanuel Macron, la semaine dernière, a envoyé des SMS à des journalistes pour se plaindre d’Édouard Philippe. Le président aurait bien donné plus de temps aux députés pour étudier le plan de déconfinement, mais son Premier ministre n'a pas cédé.

Une question de points dans les sondages ?

Dans la tourmente selon le dernier sondage Ifop/Paris Match, Emmanuel Macron perd 6 points de bonnes opinions, à 40%, quand Édouard Philippe en gagne 3, à 46%. Lundi encore, alors qu’Édouard Philippe présentait cette fois-ci aux sénateurs le plan de déconfinement, Emmanuel Macron exactement au même moment, a prodigué depuis l’Élysée, ses conseils pour un déconfinement réussi. Une surprenante prise de parole en stéréo, assez indélicate.

À lire aussi
Donald Trump et son vice-président Mike Pence, le 20 juillet 2020 Maison blanche
Présidentielle américaine : 4 questions sur la vice-présidence

En fait, c'est plus fort que lui, Emmanuel Macron joue l'hyper-président. Il veut s'occuper de tout, décrit un conseiller, persuadé que personne ne va assez vite. Sur les écoles, sur la mise en quarantaine de ceux qui entrent en France, sur la culture... Le chef de l'État est sur tous les fronts jusque dans les détails, quand il apprend aux enfants à se laver les mains

L'histoire de la Ve République

Elle est bien loin, la distribution des rôles idéales que décrivent leurs proches, le chef de l’État qui fixe l’horizon, la perspective, le Premier ministre qui gouverne et applique ce qui a été tranché avec le président. Dans les faits, depuis des semaines maintenant, nous sommes bien obligés de constater que ce n’est pas aussi simple que ça, loin de là même.
L'histoire de la Ve République est effectivement remplie de ces anicroches dans ce duo instable entre président et Premier ministre. Qu'Emmanuel Macron veuille apparaître comme l'homme des solutions et des bonnes nouvelles et faire passer Édouard Philippe pour l'homme des problèmes et pessimistes, c'est un classique.

Ce qui est plus étonnant dans ces piques du chef de l’État, c’est qu’elles en viennent quasiment à inverser les rôles et l'affaiblir. Même s’il y a des exceptions dans l’histoire. Généralement c’est le Premier ministre qui peut se sentir menacé par le président. C’est le Premier ministre qui se montre déloyal avec son chef. Là, cela donnerait presque l’impression contraire. Cette crise, décidément, renverse bien des certitudes…

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Politique Coronavirus Édouard Philippe
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants