1 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : Strzoda, le directeur de cabinet de Macron, en confinement

Patrick Strzoda est mis en quarantaine après avoir été en contact avec une personne infectée. Il ne présente pas de symptômes.

Patrick Strzoda, le directeur de cabinet d'Emmanuel Macron est interrogé par les députés ce mardi 24 juillet.
Patrick Strzoda, le directeur de cabinet d'Emmanuel Macron est interrogé par les députés ce mardi 24 juillet. Crédit : Thomas SAMSON / AFP
Chloé
Chloé Richard-Le Bris et AFP

Patrick Strzoda, directeur de cabinet du président Emmanuel Macron et l'un de ses plus proches collaborateurs, est confiné chez lui car il a été au contact d'un cas positif au coronavirus la semaine dernière.

"Par précaution pour le président de la République, il lui a été demandé de télé-travailler depuis son domicile. Il sera testé aujourd'hui ou demain. Son adjoint assure la continuité du service", a précisé l'Élysée. Le conseiller ne présente pour autant pas de symptômes.

Depuis mardi 9 mars, les mesures de protection contre la contagion ont été renforcées autour du chef de l'État et à l'Élysée, avec un espace créé autour de lui, l'arrêt des réunions dans ses bureaux et le nettoyage renforcé des bureaux et des objets qu'il touche. Pour autant Emmanuel Macron n'a pas renoncé à ses déplacements et s'est rendu ce mardi matin dans un centre d'appel 15 du Samu, à l'hôpital Necker à Paris.

Un membre du gouvernement, le ministre de la Culture Franck Riester, a lui été testé positif au coronavirus et reste chez lui. Mais les mesures ne changent pas pour le reste du gouvernement. Tant que les ministres ne présentent pas de symptômes, aucun test n'est effectué.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Élysée Gouvernement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants