1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Coronavirus : "Près de 2.000 classes sont actuellement fermées", dit Blanquer sur RTL
1 min de lecture

Coronavirus : "Près de 2.000 classes sont actuellement fermées", dit Blanquer sur RTL

INVITÉ RTL - Le ministre de l'Éducation a présenté le nouveau protocole en vigueur dans les écoles pour lutter contre la Covid-19, tout en évitant de fermer des classes.

L'invité de RTL du 21 septembre 2020
L'invité de RTL du 21 septembre 2020
Crédit : RTL
Jean-Michel Blanquer, invité de RTL du 21 septembre 2020
11:14
Jean-Michel Blanquer était l'invité de RTL du 21 septembre 2020
11:14
Alba Ventura & Marie-Pierre Haddad

Un nouveau protocole au sein de l'Éducation nationale. Invité à l'antenne de RTL, Jean-Michel Blanquer est revenu sur les nouvelles règles qui seront applicables dès mardi 22 septembre dans les écoles, pour lutter contre la Covid-19.

Lorsqu'un enfant sera testé positif, sa classe pourra "continuer de se tenir normalement pour les autres élèves, qui ne sont plus considérés comme cas contacts", a indiqué le ministère dans un communiqué. Jusqu'à présent, si un élève était considéré comme "cas contact", il ne pouvait revenir à l'école que si un test, réalisé sept jours après le dernier contact avec le cas confirmé, était négatif. 

"Quand il y a trois cas, on sera en situation de fermer une classe. 2.000 classes sont fermées à ce jour. C'est un chiffre qui évolue tous les jours. Il va sans doute descendre en-dessous de 2.000 puisque l'application du protocole qui se base sur le fait que l'on voit maintenant que les enfants se contaminent très peu entre eux", a indiqué Jean-Michel Blanquer

Faut-il faire tester les enseignants ? Le maire de Nice Christian Estrosi affirme que les personnels administratifs des écoles sont testés, alors que les instituteurs et professeurs ne le sont pas. "J'ai déjà eu cette discussion avec lui. Ça ne sert à rien d'avoir un test de tout le monde le même jour, parce que ça voudrait dire qu'il faut faire un test tous les jours. Il est d'ailleurs très désagréable à passer dans certains cas. Ce qui est important, c'est de repérer un cas et de remonter la chaîne de contamination", répond le ministre de l'Éducation.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/