2 min de lecture Baccalauréat

Coronavirus : les scénarios possibles pour le bac 2020

Alors que le confinement a été prolongé de 15 jours, on ignore encore dans quelles conditions va se dérouler le baccalauréat.

Des copies du baccalauréat dans une salle d'épreuve (Illustration).
Des copies du baccalauréat dans une salle d'épreuve (Illustration). Crédit : MARTIN BUREAU / AFP
Youen
Youen Tanguy et AFP

C'est encore un gros point d'interrogation : comment va se dérouler le baccalauréat 2020 ? Alors que les écoles sont fermées depuis deux semaines pour lutter contre l'épidémie de Covid-19, le ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer assure depuis plusieurs jours qu'il y aura bien un baccalauréat. 

"Mon premier objectif est de garantir à tous les élèves de Terminale qu'ils ne soient pas lésés, qu'ils ne perdent pas une année et donc qu'ils puissent passer un baccalauréat", a-t-il dit au micro d'Europe 1, lundi 30 mars. 

Le ministre a ajouté qu'il souhaitait "en garantir le niveau et qu'on puisse avoir un vrai mois de juin en matière de cours car souvent le baccalauréat fait que des élèves de Terminale mais aussi de Première et de Seconde ne travaillent pas autant que durant les autres mois car les locaux sont pris". Il y aura donc bel et bien un bac 2020. Oui, mais sous quelle forme ? Plusieurs hypothèses sont à l'étude. 

1/ Un bac à l'identique

Cette option a été évoquée par Jean-Michel Blanquer le 25 mars dernier sur BFMTV. Si les élèves reprennent, comme le ministre le souhaite, les cours le 4 mai prochain, il serait envisageable de repousser les épreuves du bac à la fin du mois de juin. "Vous avez le scénario où vous faites le bac à l'identique de ce qui était prévu, c'est à dire fin juin avec les épreuves telles qu'on les connait". Il semblerait pourtant que ça ne soit plus l'option privilégiée car, Jean-Michel Blanquer l'a dit quelques jours plus tard, "la forme que prendre le bac va forcément évoluer".

2/ Un bac 100% contrôle continu

À lire aussi
Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale. coronavirus
Coronavirus : l'oral du bac de Français est annulé, annonce Jean-Michel Blanquer

Au micro d'Europe 1 le 30 mars, Jean-Michel Blanquer assuré qu'il y aura "forcément une dose de contrôle continu" dans le baccalauréat 2020. "La question est de définir jusqu'à quel point" a-t-il ajouté. Selon le ministre, la possibilité de passer en "tout ou partie au contrôle continu" permettrait de "gagner du temps, et donc des semaines de classe, ce qui ne sera pas négligeable pour rattraper le temps que nous perdons".

Pour le député Matthieu Orphelin (Maine-et-Loire), c'est cette option qu'il faut retenir. "Avec un collectif de professeurs, élèves et parents d’élèves, nous avons mis en consultation le 23 mars la proposition de remplacer, en tout ou partie, les épreuves du baccalauréat 2020 par des épreuves en contrôle continu", écrit-il dans un communiqué publié il y a quelques jours.

3/ Une option "intermédiaire"

Enfin, il reste une dernière option : un "mix" d'épreuves écrites et de contrôle continu. Comme le rappelle le Huffpost, c'est le scénario souhaité par plusieurs syndicats, dont le SNES-FSU, pour qui l'organisation d'un "moment commun à la fin d'une année compliquée" est essentiel. Jean-Michel Blanquer n'a pas donné d'informations sur cette hypothèse.

Seule certitude pour le moment donc : le baccalauréat se tiendra bien et une annonce concernant sa forme devrait être faite par le ministre de l'Éducation nationale d'ici à la fin de la semaine. Il ne reste donc plus qu'à patienter.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Baccalauréat Lycéens Élèves
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants