2 min de lecture La France insoumise

Coronavirus : le message politique de Mélenchon derrière son tweet humoristique

Jean-Luc Mélenchon a répondu avec humour aux internautes qui l'ont taquiné sur sa coupe de cheveux. Mais sans pour autant oublier de tacler le gouvernement au passage.

Jean-Luc Mélenchon, lors de la présentation du plan de déconfinement à l'Assemblée, le 28 avril 2020
Jean-Luc Mélenchon, lors de la présentation du plan de déconfinement à l'Assemblée, le 28 avril 2020 Crédit : David NIVIERE / POOL / AFP
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Jean-Luc Mélenchon l'avait annoncé avant le discours d'Édouard Philippe, son groupe parlementaire votera contre le plan de déconfinement. A la tribune, le chef des députés la France insoumise a dénoncé "une gestion calamiteuse" de l'épidémie, pronostiquant une "deuxième vague inéluctable".

Hors micro, le leader de la France insoumise a continué à afficher sa désapprobation mais d'une façon plutôt inattendue... Plus tard dans la soirée, Jean-Luc Mélenchon a posté sur son compte Twitter une photo de lui, avec les cheveux attachés. Une image qui peut paraître anecdotique mais que le député des Bouches-du-Rhône a légendé avec cette phrase : "J'ai pas compris. Le 11 mai, il (Édouard Philippe, ndlr) déconfine les coiffeurs oui ou non ?".

Si l'ancien candidat à l'élection présidentielle a posté ce message, c'est parce que quelques heures plus tôt lors du débat sur le plan de déconfinement, les internautes n'avaient pas pu s’empêcher de remarquer que, confinement oblige, Jean-Luc Mélenchon avait été dans l'incapacité de se rendre chez le coiffeur. Certains soulignant même le début d'"une coupe mulet".

Au delà du clin d’œil humoristique, Jean-Luc Mélenchon n'a pas perdu de vue le but politique. En effet, la réouverture des coiffeurs fait partie des nombreux sujets évoqués lors du confinement. Et pas seulement dans l'Hexagone. 

À lire aussi
Jean-Luc Mélenchon, lors de la présentation du plan de déconfinement à l'Assemblée, le 28 avril 2020 Présidentielle 2022
Mélenchon répond à Ruffin sur 2022 : "Le drapeau est fermement tenu"

En Italie, le président Sergio Mattarella s'apprêtait à prononcer devant les caméras une allocution solennelle, lorsqu'une voix hors champ, celle de son conseiller Giovanni Grasso, lui suggère d'aplatir une mèche rebelle. Le chef de l'État s'attaque alors la mèche en question sans trop de conviction, avant de lancer : "Eh Giovanni, moi non plus je ne vais pas chez le coiffeur...". L'allocution, une fois enregistrée, a été transmise à tous les médias, sans que cet échange, non destiné à être diffusé, soit coupé. "Une erreur pour laquelle le palais du Quirinal, siège de la présidence, s'est ensuite excusé", souligne l'AFP, mais qui a fait la joie des internautes : le hashtag #ehGiovanni est devenu viral.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
La France insoumise Coronavirus Jean-Luc Mélenchon
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants