1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Coronavirus : Mélenchon juge Macron "fatigué" et "au bout de sa vie"
1 min de lecture

Coronavirus : Mélenchon juge Macron "fatigué" et "au bout de sa vie"

Le numéro un de La France Insoumise estime être dans son rôle en exprimant une "critique rationnelle" de la gestion de la crise sanitaire par le gouvernement.

Jean-Luc Mélenchon le 20 mars 2019
Jean-Luc Mélenchon le 20 mars 2019
Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / POOL / AFP
Camille Sarazin & AFP

Jean-Luc Mélenchon a jugé, mercredi 1er avril, "un peu excessif" le ton d'Emmanuel Macron à l'égard de l'opposition, estimant être dans son rôle en exprimant une "critique rationnelle" ou "bienveillante" et insistant sur la nécessité de planification face au Covid-19.

Le chef de file des Insoumis a ironisé sur un président de la République qu'il a jugé "au bout de sa vie" et "fatigué". La veille, Emmanuel Macron qualifiait "d'irresponsables" ceux "qui cherchent déjà à faire des procès" alors que la crise n'est pas terminée.

"L'essentiel pour nous, c'est que le pouvoir n'ait pas peur du dialogue, de la critique", a ajouté le député des Bouches-du-Rhône sur France Info, estimant que "parfois il faut forcer le trait quand on a le sentiment de ne pas être écouté".

Alors que la mission d'information parlementaire sur la gestion de l'épidémie de Covid-19 doit débuter dans quelques heures, Jean-Luc Mélenchon a estimé qu'il n'y aurait "pas de honte" pour le gouvernement à utiliser ses propositions. Il propose notamment une planification et des nationalisations d'entreprises. Comme celle de l'usine Luxfer, à Gerzat  dans le Puy-de-Dôme, qui était avant sa fermeture la seule en Europe à fabriquer des bouteilles à oxygène médical.

À lire aussi

Un autre élu La France Insoumise, Alexis Corbière, a fustigé ce même jour des dirigeants qui ont des "gestes barrière pour ne pas recevoir de critiques". "Je dois me taire parce qu'il faut leur faire confiance?", a-t-il demandé sur l'antenne de Sud Radio. Les expressions invoquant "l'union nationale" sont pour le député de Seine-Saint-Denis "des formules pièges".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/