2 min de lecture Vaccin

Coronavirus : "Le pic de la troisième vague est derrière nous", déclare Jean Castex

Le Premier ministre a déclaré que la situation sanitaire s'améliorait même si la décrue est moins marquée que lors de la deuxième vague épidémique.

Jean Castex le 4 mars 2021
Jean Castex le 4 mars 2021 Crédit : Alain JOCARD / AFP / POOL
louis
Louis Chahuneau et AFP

Le Premier ministre, Jean Castex, a donné une conférence de presse, jeudi 22 avril, et a expliqué que la situation sanitaire s'améliorait, même si les contaminations sont encore nombreuses au niveau national et qu'elles sont plus nombreuses dans certaines régions que d'autres.

"La décrue est moins deux fois moins rapide que lors de la deuxième vague", a précisé Jean Castex. "Nous avons doublé le nombre de lit à l'hôpital par rapport à la capacité normale. Le nombre de personnes en réanimation a atteint un plateau depuis quelques jours. Le haut de la vague a été atteint et nous pouvons espérer le début d'un reflux d'ici quelques jours", a ajouté le Premier ministre.


Le nombre de cas quotidiens a baissé de 17% en une semaine pour être ramené à un peu plus de 30.000 par jour, une décrue qui "concerne près de 80% des départements", a-t-il déclaré. Elle est plus marquée en Ile-de-France, Hauts de France, et Alpes-Maritimes, où l'épidémie était repartie plus rapidement et où ont été prises des mesures de restrictions anticipées, dès le 20 mars.

Mais le niveau de circulation virale reste élevé dans une très large partie du pays, avec 15 départements qui affichent un taux d'incidence de plus de 400 pour 100.000 habitants et 30 autres départements entre 300 et 400, a-t-il averti. Enfin, près de 7.600 personnes sont en soins critiques dont 6.000 malades de la covid-19, ce qui oblige à des déprogrammations. La France compte à ce jour plus de 102.000 morts du coronavirus.

Quarantaine de 10 jours pour les passagers en provenance des pays à risque

À lire aussi
maladie
Vaccin contre le coronavirus : comment réserver une dose restante de vaccin dès aujourd'hui

Jean Castex a également évoqué l'apparition de nouveaux variants qui font des ravages au Brésil et en Inde : "L'apparition de nouveaux variants justifie de durcir nos conditions d'entrée pour les personnes en provenance des pays à risque. Il est de notre devoir de nous en prémunir". 

Le Premier ministre a annoncé la mise en place à partir de vendredi 23 avril "d'un système de contrôle renforcé pour les personnes arrivant du Brésil, d'Argentine, du Chili, d'Afrique du Sud et d'Inde". Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a précisé que les passagers provenant de ces pays seront "tous" soumis à une quarantaine de 10 jours.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vaccin Jean Castex Coronavirus
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants