1 min de lecture Vidéo

Coronavirus : l'infectiologue Karine Lacombe contre l'espacement des doses de vaccin

INVITÉE RTL - Espacer de six semaines l'injection de deux doses de vaccins, au lieu de trois à quatre semaines actuellement, constitue une option "raisonnable", assure la Haute autorité de santé.

Benjamin Sportouch - Le Grand Jury Le Grand Jury Benjamin Sportouch iTunes RSS
>
Le Grand Jury de Jean Rottner et Karine Lacombe Crédit Image : Silvère gerard / agence 1827/rtl | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
245x300_Sportouch
Benjamin Sportouch et Marie-Pierre Haddad

Un nouveau débat agite la classe politique et la communauté scientifique. Faut-il espacer l'injection des doses de vaccin ? La Haute autorité de la santé (HAS) a qualifié de "raisonnable" la possibilité d'espacer de six semaines l'injection des deux doses des vaccins  afin de protéger les plus vulnérables et faire face à la "flambée épidémique". 

Invitée du Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI, l'infectiologue et cheffe du service des maladies infectieuses de l'hôpital Saint-Antoine Karine Lacombe qualifie le vaccin contre le coronavirus de "denrée rare". 

"Je ne suis pas pour l'espacement des doses. Après une seule dose, on n'a pas atteint un niveau de protection suffisante pour ne pas être infecté, explique-t-elle. Et si on espace trop les doses, il se peut que l'on atteigne jamais la dose pour avoir les anticorps".

Karine Lacombe explique que les prévisions sont délicates sur "les délais pour obtenir une couverture vaccinale", car cela dépend des doses de vaccins fournis. "Nous avons déprogrammé des séances de vaccination parce que nous n'avons pas eu suffisamment de doses", a-t-elle affirmé. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vidéo Vaccin Coronavirus France
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants