2 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : "L'exécutif court après ce virus depuis le début", selon Polony

ÉDITO - La journaliste estime qu'il "faudra quand même s’interroger après coup sur les ratés" du gouvernement sur l'épidémie de coronavirus.

oeil monde - L'oeil de... Natacha Polony & Andréa Bescond & Philippe Caverivière & Olivier Mazerolle iTunes RSS
>
Coronavirus : "L'exécutif court après ce virus depuis le début", selon Polony Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
micro générique
Natacha Polony édité par Marie Gingault

Le président de la République Emmanuel Macron s'exprimera à 20 heures à propos de la crise sanitaire causée par l'épidémie du coronavirus. Natacha Polony vous allez suivre cette allocution ?

Comme tout le monde, et avec une question : pourquoi ? Pourquoi faut-il attendre 20h ? Pourquoi le Président français ne peut-il pas, comme son homologue allemande, communiquer en milieu de matinée lors d’une conférence de presse ou tout autre dispositif ? S’il doit annoncer quelque chose, qu’il le fasse immédiatement, non ?


Ce détail est révélateur d’un fonctionnement assez hallucinant. On a l’impression que l’exécutif court après ce virus depuis le début, sans jamais pouvoir reprendre une longueur d’avance. Avec une obsession : montrer qu’on est des gens bien, qu’on reste ouverts, tolérants, pas comme ces méchants nationalistes et populistes qui veulent fermer les frontières. 

La phrase "ce virus n’a pas de passeport" finit par m’horripiler

Natacha Polony
Partager la citation

Je ne sais pas pour vous, mais moi, la phrase "ce virus n’a pas de passeport, il ne connaît pas les frontières", ça finit par m’horripiler. Ce virus est porté par des hommes qui, eux, peuvent s’arrêter aux frontières si on le leur demande. Cette phrase, c’est de l’idéologie pure. Et pendant ce temps, l’Allemagne ferme ses frontières. C’est un pays populiste, l’Allemagne ?

À lire aussi
Un bus de la RATP (illustration) faits divers
Seine-Saint-Denis : une infirmière agressée pour avoir demandé le port du masque


Mais ce qui étonne, surtout, ce sont les injonctions contradictoires, la prise de décision brutale sans qu’on ait l’impression d’une véritable coordination entre le Président et le Premier ministre. Annoncer la fermeture des commerces à 19h le samedi, mais dire aux gens d’aller voter quand même le lendemain : où est la logique ? 

On sait que le civisme n’est pas une vertu très française

Natacha Polony
Partager la citation

De fait, ce qui frappe le plus, c’est l’irrationalité des comportements. D’un côté, ceux qui dévalisent les magasins, en faisant même des stocks d’eau minérale, comme si l’eau du robinet allait être contaminée, et de l’autre, ceux qui continuent les rassemblements, qui s’agglutinent en terrasse sans la moindre précaution avec l’impression d’être des résistants.

On sait que le civisme n’est pas une vertu très française, mais on se dit surtout que des gens qui ont passé 12 ou 13 ans sur les bancs de l’école devraient avoir un tout petit peu de culture scientifique, et puis se tenir, et réfléchir un minimum avant d’agir.

Et la question fondamentale est celle de la confiance en les institutions. Pour que les gens suivent les instructions, il faut qu’ils aient confiance (du moins en démocratie, où on ne fonctionne pas sur la contrainte). 

Il faudra quand même s’interroger après coup sur les ratés

Natacha Polony
Partager la citation

Mais ils ne peuvent avoir confiance que si ils sentent une exemplarité tout en haut. Pas d’arrière-pensées, pas d’instrumentalisation. Et puis, est-ce qu’ils peuvent comprendre que c’est grave si la ministre de la Santé démissionne pour faire une campagne municipale ?

Il vient de là, le retard à l’allumage. Et le résultat, c’est qu’il ne reste plus que les décisions extrêmes, comme le confinement total. Trop tard pour regretter. Mais il faudra quand même s’interroger après coup sur les ratés. Pour la prochaine fois.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Gouvernement Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants