1 min de lecture Société

Coronavirus France : le port du masque sera "peut être" obligatoire "avant le 1er août"

Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, a apporté des précisions sur la mise en place de l'obligation de porter un masque dans les lieux publics clos.

Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, à l'issue du Conseil des ministres du 15 juillet 2020.
Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, à l'issue du Conseil des ministres du 15 juillet 2020. Crédit : Yoan VALAT / POOL / AFP
Maeliss
Maeliss Innocenti Journaliste

Emmanuel Macron a annoncé mardi 14 juillet, lors de son interview télévisée, l'obligation de porter un masque dans les lieux publics clos à compter du 1er août. Mais en marge du Conseil des ministres, ce mercredi 15 juillet, Gabriel Attal a précisé que ça pourra peut-être être "avant".
 
"Notre volonté est d'aller le plus rapidement possible. Il y a un travail qui est fait juridique et technique. (…) Quels types d'établissements, quelles sanctions possibles… Tout ce travail est actuellement en cours. Le décret sera publié prochainement", a ainsi déclaré le porte-parole du gouvernement.
 
Et d'ajouter : "On souhaite aller le plus rapidement possible. C'était le sens de l'intervention du président hier (mardi). Il a donné ce cap en termes de calendrier. Si ça peut être avant, ce sera avant."

"L'enjeu est que les Français comprennent qu'il faut adopter le port du masque le plus régulièrement et le plus largement possible dans les lieux clos recevant du public", a aussi dit Gabriel Attal, soulignant que de nombreux commerces avaient déjà d'eux-mêmes imposé le port du masque à leurs clients.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Coronavirus France Coronavirus
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants