1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Coronavirus et vaccin : "Les Britanniques dépendent de l'Union européenne", lance Breton
1 min de lecture

Coronavirus et vaccin : "Les Britanniques dépendent de l'Union européenne", lance Breton

INVITÉ RTL - En Grande-Bretagne, la moitié de la population adulte a reçu au moins une dose de vaccin contre le coronavirus.

Thierry Breton invité du Grand Jury le 28 mars 2021
Thierry Breton invité du Grand Jury le 28 mars 2021
Crédit : Nicolas Kovarik / Agence 1827 pour RTL
Le Grand Jury de Thierry Breton
53:36
Le Grand Jury de Thierry Breton
53:36
Benjamin Sportouch & Marie-Pierre Haddad

"Le capitalisme et la cupidité ont permis à la Grande-Bretagne de réussir sa campagne de vaccination contre la Covid-19". Ces mots émanent du premier ministre Boris Johnson à des parlementaires lors d'une réunion à huis clos.

En charge des vaccins, le commissaire européen Thierry Breton dresse que le constat "que certains utilisent cette période incroyable pour justifier les choix qui sont les leurs, comme le Brexit par exemple". Invité du Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI ce dimanche 28 mars, l'ancien ministre de l'Économie dans le gouvernement de Jean-Pierre Raffarin estime que "les Britanniques dépendent en quasi totalité de l'Union européenne pour leur politique vaccinale".

Ils "sont incapables de mener la politique vaccinale seuls, ajoute-t-il. Aujourd'hui, les États-Unis n'exportent pas de vaccin, il n'y a que l'Union européenne qui exporte". 

Ça n'a strictement rien à voir avec le Brexit

Thierry Breton

Et de poursuivre : "La Grande-Bretagne, d'après nos estimations, n'ont pu produire aujourd'hui que 10 millions de vaccins. Ils devaient les produire aussi pour nous, ils ont tout gardé pour eux. Toutes les doses administrées viennent de l'Union européenne. On a livré 20 millions pour aider les Britanniques". 

Thierry Breton a comparé la campagne vaccinale de la Grande-Bretagne à la fable La cigale et la fourmi. "Au lieu de garder la deuxième dose, ils ont préféré donner la première dose à plus de monde, sans réserve. Et maintenant, ils se tournent vers nous", a-t-il indiqué.

À lire aussi

Selon Thierry Breton, "si on peut les aider, il faudra les aider. Mais je voudrais remettre l'église au milieu du village. Ça n'a strictement rien à voir avec le Brexit".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/