1 min de lecture Santé

Coronavirus : Macron évoque "un reconfinement ciblé si la situation l'impose"

Le président de la République a émis la possibilité d'un reconfinement ciblé en cas de dégradation de la situation sanitaire, mais écarte celle d'un confinement généralisé.

Coronavirus : Macron évoque "un reconfinement ciblé si la situation l'impose" (illustration)
Coronavirus : Macron évoque "un reconfinement ciblé si la situation l'impose" (illustration) Crédit : FRANCK FIFE / AFP
Coline Daclin Journaliste

Pourrait-on être de nouveau confinés pour endiguer l'épidémie de coronavirus ? En tous cas, l'hypothèse est sur la table de l'exécutif. Le président Emmanuel Macron a déclaré qu'un "reconfinement ciblé" serait possible en cas de dégradation de la situation sanitaire.

"Nous avons des stratégies très localisées, comme ce qui s’est passé en Mayenne, et allant jusqu’à un reconfinement ciblé qu’on pourrait instaurer si la situation l’imposait", a assuré le président de la République dans une interview à Paris Match. Il reste ainsi sur la ligne du gouvernement, qui a déjà prévu fin juillet un plan de reconfinement ciblé

En revanche, pas de précision sur la forme que pourrait prendre cet éventuel reconfinement. Confinerait-on des villes, des départements, des régions entières ? Et avec quelles restrictions exactement ?

Pour Emmanuel Macron, pas question toutefois de refaire un confinement généralisé. "On ne peut pas mettre le pays à l’arrêt, parce que les dommages collatéraux d’un confinement sont considérables. Le risque zéro n’existe jamais dans une société. Il faut répondre à cette anxiété sans tomber dans la doctrine du risque zéro" a-t-il expliqué à Paris Match

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Coronavirus France Coronavirus
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants