1 min de lecture Agnès Buzyn

Congélations d'ovocytes : Agnès Buzyn répond à Lorie Pester et souhaite des "garde-fous"

INVITÉE RTL - Dans une lettre ouverte, Lorie Pester, atteinte d'endométriose, avait appelé Emmanuel Macron à autoriser la congélation préventives d'ovocytes.

micro générique Le Grand Jury Benjamin Sportouch iTunes RSS
>
Le Grand Jury d'Agnès Buzyn Crédit Image : RTL /FREDERIC BUKAJLO / SIPA PRESS | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'Edito Politique - Olivier Bost
Olivier Bost
et Marie-Pierre Haddad

"Monsieur Macron, laissez-nous congeler nos ovocytes". La chanteuse et comédienne Lorie Pester, a interpellé dans une lettre ouverte publiée sur LeHuffPost, Emmanuel Macron. "Je souffre d'endométriose mais pas assez sévèrement pour que mon pays accompagne mon désir de grossesse (...) Le régime actuel limite la congélation ovocytaire aux femmes atteintes d'endométriose 'sévère' ce qui nous pousse à des décisions extrêmes", écrit-elle.

Dans Le Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI, Agnès Buzyn explique être "favorable à tout ce qui ouvre et donne plus de liberté, mais je souhaiterais qu'il y ait quand même des garde-fous pour que toutes les femmes à l'âge de 30 ans en France ne décident pas de congeler leurs ovocytes pour faire des enfants à 40 ans".

L’auto-conservation des ovocytes est actuellement très encadrée : elle est autorisée pour des raisons médicales (cancers, etc.) ou pour une femme qui fait un don d'une partie d'entre eux. Il n'est en revanche pas permis de les conserver en prévision d'éventuels problèmes de fertilité dus à l'âge, après 35 ans.  

Mon sentiment est partagé, il est assez compliqué

Agnès Buzyn
Partager la citation

En septembre, le Comité d'éthique (CCNE) s'est déclaré favorable à cette nouvelle option pour la future loi de bioéthique dont devrait débattre le Parlement début 2019. "La loi de bioéthique pose la question de savoir si on peut le faire par confort à n'importe quelle femme de 30-35 ans, est-ce qu'elle aura le droit de se faire prélever ses ovocytes", a commenté Agnès Buzyn. 

À lire aussi
Le ministre de la Santé Olivier Véran et le Premier ministre Edouard Philippe lors des questions au gouvernement le 24 mars justice
Coronavirus et confinement : 5 nouvelles plaintes contre des ministres

"Mon sentiment est partagé, il est assez compliqué (...) Je ne voudrais pas qu'il y ait un grand mouvement de comportement des femmes qui seraient amenées toutes à congeler leurs ovocytes et faire des enfants à 40 ans", a insisté la ministre.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Agnès Buzyn Santé Gouvernement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants