1 min de lecture Fin de vie

Fin de vie : "S'il vous plaît, allez remplir vos directives anticipées", demande Agnès Buzyn

INVITÉE RTL - La ministre des Solidarités et de la Santé explique que les directives anticipées, peu connues des Français, "éviteraient le cas de Vincent Lambert".

micro générique Le Grand Jury Benjamin Sportouch iTunes RSS
>
Fin de vie : "S'il vous plaît, allez remplir vos directives anticipées", demande Agnès Buzyn Crédit Image : Frédéric Bukajlo / SIPA / RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'Edito Politique - Olivier Bost
Olivier Bost
et Marie-Pierre Haddad

"Les lois sur la fin de vie font toujours l'objet de lois à part". Agnès Buzyn s'est exprimée, ce dimanche 21 octobre, sur le fait que la loi sur la fin de vie ne serait pas au programme de la loi sur la bioéthique. Pourquoi ? "Ce n'est pas une question de biologie, c'est une question d'éthique", a-t-elle expliqué.

Invitée du Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI, la ministre des Solidarités et de la Santé est revenue la loi Claeys-Léonetti. "On laisse penser aux Français qu'il n'y a pas de loi sur la fin de vie. En fait, ils ne la connaissent pas (...) Elle est très peu utilisée et très peu mise en oeuvre". 

Cette loi fait l'objet de "directives anticipées". "Je voudrais le dire à tous les Français et tous les citoyens : s'il vous plaît, allez remplir vos directives anticipées. Qu'est-ce que vous voulez si un jour vous êtes dans le coma, que vous êtes très malade ? Est-ce que vous voulez qu'on abrège vos souffrances ou pas ? La loi n'est pas appliquée. Les Français ne connaissent pas les directives anticipées. C'est important", insiste Agnès Buzyn

Les directives anticipées sont une "déclaration écrite pour préciser ses souhaits concernant sa fin de vie. Ce document aidera les médecins, le moment venu, à prendre leurs décisions sur les soins à donner, si la personne ne peut plus exprimer ses volontés", peut-on lire sur le site Service-public.fr. D'après la ministre, ces directives "éviteraient le cas de Vincent Lambert. Typiquement, s'il avait rempli ces directives, il n'y aurait aujourd’hui pas ce problème".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Fin de vie Agnès Buzyn Gouvernement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants