1 min de lecture Coronavirus France

Confinement : "Il faut arrêter la politique de la peur", exhorte une sénatrice LR

INVITÉE RTL - La sénatrice Les Républicains Céline Boulay-Espéronnier a adressé une lettre au Premier ministre concernant la reprise du sport sans distance limite, et elle considère la distance d'1km "aberrante".

Julien Sellier L'invité de RTL Petit Matin Julien Sellier
>
Confinement : "Il faut arrêter la politique de la peur", assure Céline Boulay-Espéronnier Crédit Image : LUDOVIC MARIN / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Générique 3
Dominique Tenza édité par Nicolas Barreiro

Se dirige-t-on vers un assouplissement des mesures sanitaires ? Emmanuel Macron devrait nous apporter une réponse le mardi 24 novembre, lors de son allocution. Le président de la République pourrait notamment revenir sur l'interdiction de sortir à plus d'1km de chez soi.

Pour Céline Boulay-Espéronnier, invitée sur RTL, il s'agit d'une mesure "totalement aberrante". Selon la sénatrice Les Républicains, à l'origine d'une lettre au Premier ministre pour réclamer la reprise des sports sans limite de distance, "dans un contexte où les indicateurs repartent à la baisse, je pense qu'il faut positiver, arrêter la politique de la peur (...) alléger le confinement, par petites touches et par priorité".

"Permettre aux Français de passer la barre des 1km, de prendre l'air, d'aller se promener, de pratiquer un sport individuel en plein air, là où il n'y a pas de cluster, ça me semble être l'une des priorités de ce confinement allégé", poursuit-elle. "C'est un véritable enjeu de santé publique, de santé physique et de santé mentale", d'après la sénatrice.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Confinement Sport
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants