2 min de lecture Terrorisme

La cavale de Peter Cherif, proche des frères Kouachi, se précise

Peter Cherif a été arrêté en décembre au Djibouti, puis extradé vers la France. Il est mis en examen pour "association de malfaiteurs terroriste criminelle en récidive".

Peter Cherif, ici à Djibouti, a été placé en garde à vue en France le 23 décembre 2018
Peter Cherif, ici à Djibouti, a été placé en garde à vue en France le 23 décembre 2018 Crédit : Houssein Hersi / AFP
Camille Schmitt
Camille Schmitt
Journaliste

Les enquêteurs commencent à lever le mystère autour des 8 ans de cavale de Peter Cherif. Ce jihadiste français de 36 ans a été mis en examen le 27 décembre pour "association de malfaiteurs terroriste criminelle en récidive". La garde à vue de sa femme a permis de révéler en partie les dessous de cette cavale, comme le révèle Le Monde

Peter Cherif avait été arrêté en compagnie de sa femme au Djibouti le 16 décembre, puis extradé vers la France le 23 décembre. Depuis 2017, lui et son épouse font l'objet d'une enquête visant des séjours réalisés dans plusieurs zones du Moyen-Orient, où Al-Qaida et l'organisation État islamique sont actifs. 

De son nom de guerre "Abou Hamza", le djihadiste était proche des frères Kouachi, les auteurs de l'attentat de Charlie Hebdo en 2015. Pour autant, la justice française n'a pas pu établir clairement qu'il ait été le commanditaire de ces attentats, ou qu'il les ait même inspirés.

À lire aussi
Shamima Begum (illustration) international
Les actualités de 6h - Daesh : une djihadiste britannique supplie son pays de la rapatrier

Il est actuellement incarcéré, pour purger une peine de 5 ans de prison à laquelle il avait été condamné en 2011. Sa femme, Solef A., a été placée en détention provisoire, en attendant son passage devant le juge des libertés et de la détention le 7 janvier. 

Un mariage par téléphone

Soulef A. a rencontré Peter Cherif il y a près de 10 ans, en 2009. Celui-ci était alors dans l'attente d'un jugement, accusé d'être parti combattre dans les rangs d'Al-Qaida en Irak en 2004. Mais au dernier jour de son procès, en mars 2011, il a pris la fuite, laissant sa compagne en France. 

En 2012, ils se marient tout de même par téléphone. Lui est alors au Yémen, après un court séjour en Tunisie, selon sa version des faits. Soulef A. tente de le rejoindre à deux reprises, sans succès. La troisième tentative sera la bonne. Elle est aidée par par une femme, enseignante, vivant entre la France et le Yémen. D'après Soulef A., ils auraient alors emménagé ensemble. 

Sans activité pendant tout le temps de la cavale de Peter Cherif, ses seules ressources viennent du RSA, dont la somme lui est transférée dans la devise yéménite par un tiers. La mère de Cherif envoyait également une somme de 200 à 300 euros tous les mois au nom de Solef A.

En lien avec Al-Qaida

Solef A. a également révélé qu'à son arrivée au Yémen, Peter Cherif lui avait avoué ses liens avec Al-Qaida. Il aurait fréquenté des membres de l'organisation au Yémen, qu'il avait connu lors de son séjour en Irak entre 2004 et 2007. 

De son côté, Peter Cherif a également admis avoir été lié à Al-Qaida pendant son séjour au Yémen, au moins jusqu'en 2016. Il effectuait alors "des recherches stratégiques" pour le compte de l'organisation, précise Le Monde

Peter Cherif a indiqué qu'il était arrivé au Djibouti au début de l'année 2018. La présidence a de son côté affirmé qu'il était arrivé par la voie maritime, en possession de faux papiers d'identité. Selon des informations de Libération, ce serait un message envoyé par sa femme, Soulef A., intercepté par les services de renseignement américains et transmis à la DGSE, qui aurait permis l'arrestation du couple.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Terrorisme Charlie Hebdo Attentat
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7796126436
La cavale de Peter Cherif, proche des frères Kouachi, se précise
La cavale de Peter Cherif, proche des frères Kouachi, se précise
Peter Cherif a été arrêté en décembre au Djibouti, puis extradé vers la France. Il est mis en examen pour "association de malfaiteurs terroriste criminelle en récidive".
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/la-cavale-de-peter-cherif-proche-des-freres-kouachi-se-precise-7796126436
2019-01-04 16:38:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/AidlC6wPOAQ0l5wOi4rCgg/330v220-2/online/image/2018/1223/7796023134_peter-cherif-ici-a-djibouti-a-ete-place-en-garde-a-vue-en-france-le-23-decembre-2018.jpg