2 min de lecture Pierre Gattaz

La CGT qualifiée de "terroriste" : Pierre Gattaz "retire ce mot totalement inapproprié"

INVITÉ RTL - Le président du Medef a réagi à la polémique après avoir qualifié la CGT de "terroriste".

RTL Midi -  Christelle Rebière L'invité de RTL Midi Christelle Rebière
>
La CGT qualifiée de "terroriste" : Pierre Gattaz "retire ce mot totalement inapproprié" Crédit Image : BERTRAND GUAY / AFP | Crédit Média : Vincent Parizot,Christelle Rebière | Durée : | Date : La page de l'émission
245-PARIZOT
Vincent Parizot et Christelle Rebière

Lundi 30 mai, Pierre Gattaz a vivement critiqué l'attitude de la CGT qualifiant ainsi l'attitude du syndicat à celle de "voyous" et même de "terroristes". Des propos largement polémique qui ont rapidement été pointés du doigt par le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, de même que par son homologue de la CFDT, Laurent Berger. S'ils sont en désaccord sur la question de la loi Travail, les deux patrons des principaux syndicats français sont sur la même longueur d'ondes sur cette sortie médiatique

Mercredi 1er juin, le président du Medef a précisé sa pensée. "Je pense que le mot terroriste est totalement inapproprié dans le contexte que nous connaissons de l'état d'urgence et des attentats. Je retire ce mot (...) Au près des familles, des victimes, c'est un mot totalement inapproprié", explique-t-il au micro de RTL. 

En revanche, le patron des patrons reste ferme face à la CGT : "Je ne retire aucun autre mot de ma tribune dans Le Monde. Les agissements sont irresponsables, illégaux", détaille-t-il dénonçant une nouvelle fois les pratiques de "voyous" ou encore la "dictature stalinienne".

Dans mon interview, hormis le mot terroriste, tout le reste est valable

Pierre Gattaz
Partager la citation

"J'espère qu'il y aura un avant et un après 31 mai. Dans mon interview, hormis le mot terroriste, tout le reste est valable", assure-t-il alors qu'il dénonce fermement les intimidations et la violence de la CGT. "Les forces vives, les salariés, les chefs d'entreprise en ont marre... Il faut briser l'omerta, la loi du silence", lance-t-il alors qu'il a appelé les sociétés touchées par les blocages à porter plainte pour "délit d'entrave à la liberté du travail".

À lire aussi
Geoffroy Roux de Bézieux, le successeur de Pierre Gattaz à la tête du Medef présidence du Medef
Medef : Geoffroy Roux de Bézieux succède à Pierre Gattaz

Surtout que selon le président du Medef, l'intérêt pour la France est primordial. "Nous sommes à un moment historique du pays. Si on laisse cette violence continuer, sans rien faire, comment va-t-on réformer le pays ?", questionne-t-il. Avant d'enchaîner : "La France a besoin de réformer pour retrouver la croissance, retrouver de l'emploi", explique-t-il alors que selon lui, les blocages sont le fruit de personnes "irréductibles et très politisées".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Pierre Gattaz Medef Cgt
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7783467178
La CGT qualifiée de "terroriste" : Pierre Gattaz "retire ce mot totalement inapproprié"
La CGT qualifiée de "terroriste" : Pierre Gattaz "retire ce mot totalement inapproprié"
INVITÉ RTL - Le président du Medef a réagi à la polémique après avoir qualifié la CGT de "terroriste".
https://www.rtl.fr/actu/politique/cgt-qualifiee-de-terroriste-pierre-gattaz-est-l-invite-de-rtl-midi-7783467178
2016-06-01 12:25:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/IUMLzF3cFauZWNNHYTPsYQ/330v220-2/online/image/2015/0423/7777453502_000-par8135836.jpg