1 min de lecture Maires

Déconfinement : "Certaines mairies ont surinterprété le protocole sanitaire" selon Ndiaye

"Vous avez des endroits où vous avez des classes avec 5 élèves, 10 élèves, alors que nous savons que nous pouvons aller jusqu'à la quinzaine", s'est étonnée la porte-parole du gouvernement.

Sibeth Ndiaye, à l'issue du Conseil des ministre, le 27 mai 2020.
Sibeth Ndiaye, à l'issue du Conseil des ministre, le 27 mai 2020. Crédit : Ludovic Marin / POOL / AFP
Pierre
Pierre Jarnoux et AFP

Les mairies feraient-elles du zèle concernant le respect du protocole sanitaire ? C'est ce que laisse penser la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye au micro de Sud Radio ce vendredi.

"Je constate que certaines mairies ont surinterprété le protocole sanitaire, vous avez des endroits où vous avez des classes avec 5 élèves, avec 10 élèves, alors que nous savons que nous pouvons aller jusqu'à la quinzaine", s'étonne la porte-parole.

Les mesures sanitaires, assez contraignantes à mettre en place, ont peut-être découragé des écoles d'ouvrir. "Ce que nous souhaitons c'est que les mairies qui n'ont pas encore ouvert leurs écoles puissent le faire le plus rapidement possible", a ajouté Sibeth Ndiaye.

Le risque est évidemment de perdre des élèves, qui déjà en décrochage scolaire, risquent de ne pas revenir. Selon le ministère de l'Education nationale, 4% des élèves ont été "perdus de vue" pendant le confinement, boudant les classes virtuelles et ignorant les contacts des professeurs. Le ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer a dit jeudi espérer que le protocole sanitaire qui encadre l'accueil des élèves dans les écoles soit "bientôt" assoupli.

Un point avant le 22 juin sur l'avancement du déconfinement

À lire aussi
Une décharge sauvage de Carrières-sous-Poissy, en août 2019 Haute-Garonne
Un maire rapporte ses déchets à un artisan qui les a jetés dans sa commune

Sibeth Ndiaye s'est également "étonnée" de la demande d'Anne Hidalgo, la maire PS de Paris, à "passer au vert" dans la capitale. La classe politique peine à parler d'une seule voix : "Ce n'est pas moi et ce n'est pas Mme Hidalgo qui allons décider du basculement de la région Île-de-France du orange au vert, ce sont les indicateurs sanitaires et eux seuls", a-t-elle ajouté. "On refera le point avant la date limite du 22 juin" pour un éventuel assouplissement du déconfinement", a poursuivi la porte-parole du gouvernement.

Interrogée sur une prolongation de l'état d'urgence sanitaire au-delà du 10 juillet, elle a répondu : "Nous devons l'envisager forcément mais nous ne le déciderons que compte-tenu des projections, des modélisations que nous aurons sur la situation sanitaire".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Maires Éducation nationale Sibeth Ndiaye
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants