1 min de lecture Éducation nationale

"En CAP, on a perdu 30% de nos élèves", dit une proviseure de lycée professionnel

INVITÉE RTL - Pour Ghislaine Bazir, proviseure du lycée professionnel Nadar, à Draveil (Essonne), le plus urgent est de remobiliser les élèves qui ont décroché pour l'année prochaine.

Christelle Rebiere L'invité de RTL Midi Christelle Rebière
>
"En CAP, on a perdu 30% de nos élèves", dit une proviseure de lycée professionnel Crédit Image : Capture d'écran Google Street View | Crédit Média : Christelle Rebière | Durée : | Date : La page de l'émission

Comme tous les lycées, les établissements professionnels vont rouvrir leurs portes à partir du 2 juin mais dans des conditions particulières et conformes aux dispositions sanitaires prises par le gouvernement à cause du coronavirus.

Si certains se demandent comment les élèves de lycées professionnels vont terminer l'année, pour Ghislaine Bazir, proviseure du lycée professionnel Nadar, à Draveil (Essonne) et membre du syndicat IDFO, ce n'est pas ce qui est important.

"Terminer l'année on s'en moque, nous ce qu'on veut c'est préparer l'année prochaine", a-t-elle expliqué au micro de RTL. Et pour préparer l'année prochaine, il va falloir remobiliser les élèves et surtout renouer le contact avec les élèves qui ont décroché.

"En CAP, dans les publics les plus fragiles, on en a perdu 30%. Dans les classes de bac, peut-être 10/15%", a estimé Ghislaine Bazir, qui compte sur "le lien social" pour redonner envie à ces adolescents de revenir au lycée, ce qui sera primordial pour repartir du bon pied l'an prochain.

À lire aussi
Le président de la région Normandie, Hervé Morin Coronavirus France
Rentrée scolaire : "Aucune directive, aucune consigne", déplore Hervé Morin

Mais les conditions d'accueil seront particulières. "En l'état, nous ne pouvons accueillir que 75 élèves par jour. Et si nous souhaitons voir tous nos élèves, nous ne pourrons les voir qu'une fois ou deux avant la fin de l'année." Difficile donc de poursuivre l'enseignement. Mais "pour certaines formations spécifiques, il manque une certification technique. Là il faudra que les élèves l'acquièrent." Au ministère de l'Éducation nationale de donner des précisions à ce sujet.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Éducation nationale Coronavirus Confinement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants