1 min de lecture Primaire PS

"C'est le 1er moment du rassemblement qui se joue", estime Christophe Borgel

REPLAY - INVITÉ RTL - Le président du comité national d'organisation de la primaire s'exprime avant le premier débat entre les sept candidats.

RTL Soir On Refait le monde - Sotto L'invité de RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Les arbitres du premier débat de la primaire de la gauche Crédit Image : LCHAM/SIPA | Crédit Média : RTLNET | Date :
La page de l'émission
Marc-Olivier Fogiel
Marc-Olivier Fogiel
Journaliste

Le premier débat de la primaire organisée par le Parti socialiste a lieu ce jeudi 12 janvier dès 21 heures. Pendant un peu plus de deux heures, les sept candidats vont tenter de susciter l'intérêt des Français pour le scrutin qui aura lieu les 22 et 29 janvier prochains. "C'est maintenant que les électrices et les électeurs intéressés par cette primaire vont pouvoir connaître les propositions en détails, même s'ils en connaissent une partie", explique Christophe Borgel, président du comité national d'organisation de la primaire.

Entre Jean-Luc Mélenchon et Emmanuel Macron, ce débat, et plus largement la primaire pourra avoir un impact sur la survie du Parti socialiste. Une analyse que ne partage pas vraiment Christophe Borgel. "Avec cette primaire, c'est le premier moment du rassemblement possible de la gauche". 

Celui-ci explique qu'à travers cette primaire, le parti tente de créer une dynamique de rassemblement pour que la gauche ne soit pas éliminée dès le 1er tour de l'élection présidentielle. "S'il y a beaucoup d'électeurs qui viennent voter (...) on aura posé la première pierre d'un rassemblement possible", considère Christophe Borgel.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Primaire PS Parti socialiste Manuel Valls
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants