1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Budget de la Sécu : le Sénat demande un milliard d'économies supplémentaires
1 min de lecture

Budget de la Sécu : le Sénat demande un milliard d'économies supplémentaires

Les sénateurs réclameront au gouvernement un milliard d'euros d'économies de plus que prévu à l'occasion de l'examen du budget de la Sécu 2015.

Les sénateurs réunis au palais du Luxembourg, le 28 octobre 2014 (archives)
Les sénateurs réunis au palais du Luxembourg, le 28 octobre 2014 (archives)
Crédit : AFP / FRANCOIS GUILLOT
micro generique
La rédaction numérique de RTL
Journaliste

Rétablissement d'une journée de carence pour le personnel hospitalier en cas de congé maladie, suppression de la modulation des allocations familiales, un milliard d'euros d'économies supplémentaires : le Sénat réclame des modifications drastiques du budget de la sécurité sociale 2015.

Le centriste Jean-Marie Vanlerenberghe, rapporteur général pour le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS), détaillera les mesures exigées la semaine prochaine, à l'occasion de l'examen du budget.

"Ce budget est orienté plus sur des économies de dépenses que sur une augmentation des recettes. C'est ce que nous réclamons depuis 2012 et nous espérons amplifier le mouvement", explique-t-il. "D'où cette proposition phare d'un milliard d'économies supplémentaires ciblées sur la pertinence des soins", poursuit le sénateur du Pas-de-Calais. "Il y a 30% d'actes inutiles ou redondants en médecine hospitalière, comme en médecine de ville."

Repousser la retraite à 64 ans

Jean-Marie Vanlerenberghe propose d'accentuer la lutte contre la fraude, de développer les médicaments génériques, ou de réformer la tarification des urgences hospitalières.

À lire aussi

Par ailleurs, pour soutenir l'emploi à domicile, le Sénat va faire passer l'exonération sur les charges sociales payées par les particuliers employeurs de 0,75 euro à 1,5 euro de l'heure. L'Assemblée nationale a voté cette augmentation mais en la limitant à la garde d'enfants.

Pour les retraites, le Sénat va proposer le passage progressif de l'âge légal de départ à 64 ans en 2014, en contre-partie de la mise en place du compte pénibilité.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/