1 min de lecture Entreprises

"Bridgestone aura à rendre des comptes", prévient Djebbari sur RTL

INVITÉ RTL - Le Japonais Bridgestone a annoncé la fermeture à l'horizon 2021 de son usine de Béthune employant 863 personnes dans la fabrication de pneumatiques pour voitures.

Alba Ventura L'invité de RTL Alba Ventura iTunes RSS
>
Jean-Baptiste Djebbari est l'invité de RTL du 17 septembre 2020 Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'invite´ de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura et Marie-Pierre Haddad

Invoquant une surcapacité de production en Europe et la concurrence des marques asiatiques à bas coûts, Bridgeston a annoncé vouloir fermer son usine de Béthune dans le Pas-de-Calais, qui emploie 863 personnes. Le groupe assure vouloir limiter au maximum le nombre de licenciements grâce à des mesures de préretraite, de reclassement interne ou externe des salariés et la recherche d'un repreneur pour le site. 

Un "assassinat prévu de longue date", a dénoncé avec fermeté Xavier Bertrand, président de la région Hauts-de-France au micro de RTL. Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué en charge des Transports répond : "Je ne fais pas de procès d'intention mais c'est un acte qui manque de courage sur la forme". Les employés ont en effet été prévenus en vidéo. 

"Ni aucun projet de reprise, ni aucune association, négociation ou discussion n'ont été faites. Bridgestone aura à rendre des comptes. Bridgestone a bénéficié un peu du chômage partiel, l'entreprise n'a sollicité aucune autre aide de l'État, ce qui prouve qu'elle n'avait pas de projet alternative pour ce site", explique Jean-Baptiste Djebbari.

Une "stratégie alternative" ?

Le ministre en charge des Transports a annoncé que dès lundi, le gouvernement et Xavier Bertrand vont "convoquer une réunion et les dirigeants européens de Bridgestone qui auront à rendre des comptes et à exposer une stratégie alternative pour le site".

À lire aussi
Le logo de la Société Générale (illustration) entreprises
Banques : pourquoi les agences Société Générale et Crédit du Nord fusionnent-elles ?

Pour les salariés, c'est la douche froide. Jérôme est depuis 23 ans dans la fabrication de pneus dans cette usine. Au micro de RTL, il évoquait sa fierté d'y travailler. Le reclassement s'annonce compliqué. "C'est assez brutal parce que je viens d'acheter une maison il y a deux ans à côté de l'usine", confie le salarié. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Entreprises Gouvernement Usine
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants