1 min de lecture Jean-Michel Blanquer

Blanquer propose de rebaptiser des écoles aux noms des deux militaires tués au Burkina

Le ministre de l'Éducation nationale a proposé aux collectivités locales qui le souhaitent de donner les noms d’Alain Bertoncello et de Cédric de Pierrepont aux écoles, collèges ou lycées. Il souhaite honorer ces "héros de la France".

000_1CA5SF
000_1CA5SF
Sarah Ugolini
Sarah Ugolini

Faire "honneur aux héros de la France". Ce sont les mots employés par Jean-Michel Blanquer ce dimanche 12 mai. Sur Twitter, le ministre de l'Éducation nationale a proposé aux collectivité nationales qui le souhaitent de "donner à des écoles, des collèges ou des lycées les noms des maîtres Alain Bertoncello et Cédric de Pierrepont". Une initiative en hommage à ces deux soldats des forces spéciales de l'armée française morts pour libérer les otages détenus au Burkina Faso dans la nuit du 9 au 10 mai.

Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello, nés respectivement en 1986 et 1991, étaient deux sous-officiers des prestigieux commandos marine, unités d'élite de la Marine française. Alors même que leurs dépouilles sont attendues en France ce dimanche 12 mai au soir en vue de leur hommage national aux Invalides mardi 14 mai aux Invalides, cette proposition vise à leur rendre hommage dans tout le pays. 

Le ministre rappelle que cela avait déjà été réalisé pour honorer le Colonel Arnaud Beltrame, mort lors d'une attaque terroriste à Trèbes après s'être substitué à une caissière prise en otage. Selon franceinfo, un an après le drame, plus de 150 communes ont baptisé une rue, une place ou un établissement public en hommage au gendarme Arnaud Beltrame. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jean-Michel Blanquer Militaires École
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants