1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Attentat à Manchester : Estrosi évoque à nouveau une "cinquième colonne"
1 min de lecture

Attentat à Manchester : Estrosi évoque à nouveau une "cinquième colonne"

Le maire de Nice avait déjà employé ces termes après un attentat déjoué à Paris en 2015.

Le maire de Nice Christian Estrosi en février 2014
Le maire de Nice Christian Estrosi en février 2014
Crédit : VALERY HACHE / AFP
Clarisse Martin
Clarisse Martin

Ce n'est pas la première fois qu'il a recours à ce vocable. L'ex-président de la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur, qui a retrouvé il y a peu son fauteuil de maire de Nice, a déclaré au lendemain de l'attentat terroriste perpétré le 22 mai à Manchester (Royaume-Uni) qu'il avait été "le premier à dire (...) que nous avions sur notre sol une cinquième colonne", sur le plateau de BFMTV

L'attentat, revendiqué à la mi-journée par Daesh, a causé la mort de 22 personnes et blessé 59 autres, toutes venues assister au concert de la chanteuse pop américaine Ariana Grande au Manchester Arena. Cette expression désigne une organisation opérant à l'intérieur d'un pays ou d'une ville pour le compte de l'ennemi. Un terme qui est né pendant la guerre civile espagnole, en 1936. Des mots dotés d'une forte portée symbolique. 

Christian Estrosi avait déjà employé cette expression en 2015, pour désigner l'islamisme après un attentat déjoué à Parisà l'instar de l'ex-frontiste et conseiller de Marine Le Pen Aymeric Chauprade. Le maire de Nice a également rendu hommage aux victimes de l'attentat, et a déposé une gerbe sur la Promenade des Anglais, lieu emblématique de la capitale azuréenne qui avait été frappé par des attentats sanglants le 14 juillet 2016.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/