1 min de lecture Londres

Attentat à Londres : Gérard Larcher envisage la perpétuité réelle pour les terroristes en France

INVITÉ RTL - Le débat sur l'exécution des peines qui agite le Royaume-Uni après l'attentat à Londres gagne l'Hexagone. Le président du Sénat ne ferme pas la porte à l'idée d'instaurer en France une perpétuité réelle pour les personnes condamnées pour des faits de terrorisme.

micro générique Le Grand Jury Benjamin Sportouch iTunes RSS
>
Le Grand Jury de Gérard Larcher Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
245x300_Sportouch
Benjamin Sportouch et Marie-Pierre Haddad

Le débat sur l'exécution des peines qui agite le Royaume-Uni depuis l'attaque au couteau commise vendredi par un ancien condamné pour des faits de terrorisme pourrait bien gagner la France. Invité du Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI, le président du Sénat Gérard Larcher a estimé que la question d'une perpétuité réelle pourrait être imaginée pour des faits relevant de cette qualification.

"Nous pouvons imaginer une perpétuité réelle pour les personnes condamnées pour terrorisme. Il nous faut conjuguer l'Etat de droit et une lutte sans merci contre la radicalisation, a-t-il affirmé. Ça appartient au législateur. Il faudra l’examiner à l'issu d'un travail sur la radicalisation. Mais nous avons déjà un sujet qui n'a pas besoin d'un texte : comment traiter de la radicalisation en prison", a-t-il ajouté.

Le président du Sénat a par ailleurs souligné que "depuis 2014, nous avons mis en place en France des unités pour prévenir la radicalité (...) Le président de la République a appelé les élus et les citoyens à une vigilance particulière. Ça a une part d'efficacité".

Critiqué pour sa politique sécuritaire au surlendemain de l'attaque au couteau qui a fait deux morts à Londres, le premier ministre britannique Boris Johnson s'est engagé dimanche à instaurer des peines plancher et à abolir les libérations anticipées pour les personnes condamnées pour terrorisme. Usman Khan, l'auteur de l'attentat revendiqué par l'État islamique samedi, avait été condamné en 2012 pour des infractions terroristes et remis en liberté conditionnelle six ans plus tard.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Londres Jihadisme Gérard Larcher
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants