1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Assemblée : aucune femme n'a jamais présidé l'hémicycle
2 min de lecture

Assemblée : aucune femme n'a jamais présidé l'hémicycle

LE CHIFFRE DU JOUR - Richard Ferrand est en passe de devenir président de l'Assemblée nationale. Il ajoutera ainsi son nom à la liste, exclusivement masculine, des hommes qui ont présidé l'hémicycle.

Aucune femme n'a présidé l'Assemblée natinale
Aucune femme n'a présidé l'Assemblée natinale
Crédit : AFP
Marie-Pierre Haddad

Avec le remaniement du gouvernement d'Édouard Philippe, un jeu de chaises musicales s'est produit au sein de l'État. Nicolas Hulot a démissionné. François de Rugy, jusque là président de l'Assemblée nationale a été nommé à sa place et a pris la tête du ministère de la Transition écologique et solidaire

La place pour présider l'hémicycle est donc à prendre. Aussitôt, une petite musique a retenti, celle de voir une femme présider l'Assemblée nationale. L'enjeu est de taille, puisque seulement des hommes ont été à la tête du palais Bourbon, comme l'explique Le Monde. Cette statistique s'applique aussi pour la présidence du Sénat, du Conseil constitutionnel, du Conseil d'État et du Conseil économique, social et environnemental. 

Richard Ferrand, le patron des députés La République En Marche est favori pour devenir le prochain président de l'Assemblée nationale. Face à lui, se trouvait Barbara Pompili mais c'est ce macroniste de la première heure qui a été élu par la majorité pour briguer le poste.

Le choix s'est porté sur moi. Vous me pardonnerez de ne pas être une dame

Richard Ferrand

Mais selon Jean-Luc Mélenchon, le chef de file des députés de la France insoumise, "il est temps d'élire une femme présidente de l'Assemblée nationale. une femme parmi les quatre premiers personnages de l'État ! Il est temps". Mathilde Panot, députée insoumise, est candidate pour prendre la présidence de l'Assemblée. Chez le groupe des "socialistes et apparentés", anciennement appelé "Nouvelle Gauche", Erika Bareigts, ancienne ministre sous François Hollande, est candidate. 

À lire aussi

Et chez La République En Marche ? La question a été posée au candidat, Richard Ferrand. Ce dernier a répondu : "Il y avait un choix entre quatre personnalités, deux femmes et deux hommes. Le choix s'est porté sur moi. Vous me pardonnerez de ne pas être une dame". Ces propos ont choqué les associations féministes, mais aussi dans les rangs de l'Assemblée nationale

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/