1 min de lecture Nicolas Sarkozy

Alba Ventura : "Une partition compliquée pour Nicolas Sarkozy"

REPLAY / ÉDITO - Nicolas Sarkozy a compris que rien n'est simple pour lui en ce moment. Comme le dit l'un de ses proches, il cherche le bon tempo entre chef de l'opposition et ancien Président.

OlivierBost_245x300 L'Edito Politique Olivier Bost iTunes RSS
>
Alba Ventura : "Une partition compliquée pour Nicolas Sarkozy" Crédit Image : Alba Ventura | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'invite´ de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura Journaliste RTL

Nicolas Sarkozy sera l'invité du journal de 20 heures de France 2 ce mercredi 21 janvier. L'ancien chef de l'État aura l'occasion de commenter les annonces que Manuel Valls fera dans la journée pour lutter contre le terrorisme.

Ce sera l'occasion pour lui de reprendre la main. C'est ce qu'il essaye de faire, mais c'est très compliqué. À l'image de ce qui s'est passé lors de la manifestation du 11 janvier,  Nicolas Sarkozy est celui qui essaie de prendre la place au premier rang. Mais le premier rang est déjà occupé par ceux qui gèrent la situation, c'est-à-dire François Hollande et Manuel Valls.

Nicolas Sarkozy est dans un corner

On le voit dans les sondages : François Hollande s'envole, Manuel Valls aussi, tandis que Nicolas Sarkozy stagne. C'est d'autant plus difficile que les mesures que le gouvernement s'apprêtent à annoncer, ce sont celles, quasiment, que l'UMP aurait mise en place.

La difficulté pour Nicolas Sarkozy est de se trouver un espace politique face notamment à un Manuel Valls qui incarne les mêmes valeurs que lui : la sécurité, l'ordre et la République. C'est ce que l'on appelle le "régalien".

À lire aussi
justice
Nicolas Sarkozy : le PNF enquête sur un possible "trafic d'influence"

Comment faire pour se différencier ? On voit bien que l'unité nationale ne fait pas bon ménage avec la différence. Dans ce contexte, Nicolas Sarkozy est un peu dans un corner. Du coup, il y a de la frustration chez lui.

Comme le dit un cadre de l'UMP : "Encore heureux qu'il ait décidé de devenir patron de l'UMP. S'il était resté dans ses bureaux de la rue Miromesnil, il aurait déjà bouffé le canapé !".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Nicolas Sarkozy Manuel Valls Polémique
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants