3 min de lecture Nicolas Sarkozy

Alba Ventura : "La primaire UMP, un cadeau empoisonné pour Sarkozy"

CHRONIQUE - Nicolas Sarkozy fête ce mardi ses 59 ans... en rêvant de l'Élysée. Cela ne sera pas si simple pour lui. Car à l'UMP, certains sont prêts à se coucher en travers de la route pour l'empêcher de passer.

>
La primaire UMP, un cadeau empoisonné pour Sarkozy Crédit Image : AFP / Valéry Hache | Crédit Média : RTL | Date :
Alba Ventura
Alba Ventura Journaliste RTL

À plusieurs semaines d'échéances électorales cruciales pour l'UMP, le parti a affiché le week-end dernier son unité lors d'un conseil national à Paris. La principale formation d'opposition a lancé le processus des primaires pour 2017. Ce n'est pas vraiment le cadeau qu'attendait Nicolas Sarkozy, qui fête ce mardi (28 janvier 2014) ses 59 ans.

Sarkozy veut être l'homme providentiel

La primaire, c'est un cadeau empoisonné pour l'ancien président de la République. Il y a toujours été hostile. Ses amis ont toujours dit que c'était secondaire. Nicolas Sarkozy, lui, se voit plutôt accueilli en héros. Toute proportion gardée, il est dans la même position que DSK en 2011 : l'homme suspendu, le favori. Son scénario - n'en déplaise à certains -, c'est bien d'être l'homme providentiel. Il a confié récemment : "Je poserai mon hélicoptère dans la plaine, et qui m'aime me suive".

Sauf que l'on a pas le même scénario à l'UMP où l'on fait, pour l'instant, comme si Nicolas Sarkozy n'allait pas revenir. Si c'était le cas un jour, on agite la menace. Comme François Fillon : "S'il n'y a pas de primaire, plusieurs candidats se présenteront au premier tour. Et avec le FN, en nette progression, il y a un risque de ne pas être qualifié pour le second tour". Sous entendu : "Attention Nicolas, il faudra compter avec moi !"

La primaire lancée. A priori, l'UMP ne devrait pas y renoncer. C'est un deal entre Fillon et Copé (surtout Fillon). Cela a été soumis au vote des militants. C'est inscrit dans les statuts du parti. C'est donc "du solide". On ne voit pas bien comment ça pourrait être interrompu...

À l'UMP, tout le monde se voit en haut de l'affiche

À lire aussi
Emmanuel Macron et Nicolas Sarkozy à Saint-Raphaël le 15 août 2019 lors de la commémoration du débarquement de Provence Emmanuel Macron
Les infos de 12h30 - Débarquement de Provence : Macron et Sarkozy tout sourire

Du reste, ça se bouscule au portillon. De François Fillon à Bruno Le Maire, sans oublier Xavier Bertrand, qui raconte à tout le monde qu'il a déjeuné avec Nicolas Sarkozy et qu'il lui a dit qu'il ne voulait pas être son ministre et que pour lui c'était "l'Élysée sinon rien". Encore des menaces ! A l'UMP il n'y a plus de gouvernement, il n'y a plus que des présidents en puissance. Tout le monde se voit en haut de l'affiche.

Est-ce que Nicolas Sarkozy pourrait passer outre la primaire ? Ce qui est étrange, c'est que cette question reste toujours posée. Il faut dire que les amis de Nicolas Sarkozy y travaillent. Et ils ne sont pas les seuls. Dimanche dernier au Grand Jury RTL, Jean-Pierre Raffarin expliquait que si le moment venu, Sarkozy était loin devant tout le monde, il serait inutile de se diviser.

La machine Sarkozy est toujours en chauffe. Il y a les confidences, les visites des uns et des autres. Le député des Alpes-Maritimes Lionnel Luca raconte avoir vu l'ancien président mercredi dernier. "Toi tu ne m'as jamais manqué", lui a dit Nicolas Sarkozy, qui compte ses soutiens. Ceux qui sont fiables.

La cathédrale, pas la chapelle

Il y a la lecture attentive des sondage. Au moment où l'UMP lancait le dispositif de la primaire, un sondage BVA indiquait que 62% des sympathisants de droite souhaitaient que Nicolas Sarkozy soit le candidat UMP pour 2017. Une enquête qui disait que 68% des personnes interrogées voulaient qu'il passe par la primaire. Je ne vous apprends rien en vous disant que ses amis n'ont retenu que le premier enseignement de ce sondage.

Il y a les commentaires, aussi, sur l'affaire Hollande /Trierweiler. L'ancien président a trouvé le comportement de François Hollande "dévastateur sur l'électorat féminin".

Enfin, il y a les signes politiques. Nicolas Sarkozy a empêché son ami Brice Hortefeux de publier aujourd'hui la liste des délégués régionaux de l'Association des "Amis de Nicolas Sarkozy". "Pour ne pas laisser penser qu'on est un courant comme un autre, que l'on est dans les petits jeux de l'UMP". Ce n'est pas la chapelle qui intéresse Nicolas Sarkozy, c'est la cathédrale !

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Nicolas Sarkozy UMP Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7769208427
Alba Ventura : "La primaire UMP, un cadeau empoisonné pour Sarkozy"
Alba Ventura : "La primaire UMP, un cadeau empoisonné pour Sarkozy"
CHRONIQUE - Nicolas Sarkozy fête ce mardi ses 59 ans... en rêvant de l'Élysée. Cela ne sera pas si simple pour lui. Car à l'UMP, certains sont prêts à se coucher en travers de la route pour l'empêcher de passer.
https://www.rtl.fr/actu/politique/alba-ventura-la-primaire-ump-un-cadeau-empoisonne-pour-sarkozy-7769208427
2014-01-28 11:03:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/RP3UlxET22LI3Sti2hOqzA/330v220-2/online/image/2014/0128/7769209133_nicolas-sarkozy-a-nice-le-27-septembre-2013.jpg