1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Affaire Benalla : Collomb "est totalement disqualifié", lance Faure sur RTL
2 min de lecture

Affaire Benalla : Collomb "est totalement disqualifié", lance Faure sur RTL

INVITÉ RTL - Le premier secrétaire du Parti socialiste, Olivier Faure, estime ce mardi 24 juillet que le ministre de l'Intérieur, qu'il reste ou non à son poste, n'a plus la légitimité d'exercer.

Olivier Faure était l'invité de la matinale de RTL du 24 juillet 2018
Olivier Faure était l'invité de la matinale de RTL du 24 juillet 2018
Crédit : Kathleen Franck / RTL.fr
Olivier Faure à propos de l'affaire Benalla : "Je pense que Gérard Collomb est disqualifié"
01:15
L'invité de RTL du 24 juillet 2018
11:34
Clémence Bauduin
Clémence Bauduin

L'émoi politique reste vif. Près d'une semaine après les révélations sur ce qui est devenu l'affaire Benalla, l'opposition de droite comme de gauche condamne les agissements du pouvoir. Depuis que l'ex-chargé de mission à l'Élysée a été reconnu sur une vidéo molestant des manifestants lors du 1er mai 2018, les révélations s'enchaînent et la parole du premier flic de France, Gérard Collomb, est mise en doute. À commencer à gauche.

Le premier secrétaire du PS, Olivier Faure, invité de RTL ce mardi 24 juillet, ne formule pas le souhait de le voir démissionner, mais n'en pense pas moins. "Je pense que Monsieur Collomb est totalement disqualifié et que la question de sa survie au gouvernement ou pas est une question presque accessoire tant il est disqualifié", lance-t-il. 

La veille, le ministre a été auditionné par la commission des lois de l'Assemblée nationale, transformée en commission d'enquête pour faire toute la lumière sur l'affaire Benalla. "L'audition hier de Monsieur Collomb était surréaliste", estime Olivier Faure. "II cherche à se protéger et à se préserver là où il devrait chercher a minima à préserver l'État de droit", poursuit le premier secrétaire du PS.

Nombreuses divergences lors des auditions

"Monsieur Collomb, ministre de l'Intérieur, premier flic de France, l'homme le mieux informé de France, nous explique qu'il ne sait rien, qu'il ne connaît même pas Monsieur Benalla, alors qu'il y a des dizaines et des dizaines de photos publiées sur Twitter qui montrent qu'il l'a rencontré un nombre incalculable de fois. Imaginez qu'un ministre de l'Intérieur ne connaisse pas l'homme en charge de la sécurité du président. Entre la place Beauvau et l'Élysée il y a 50 mètres."

À lire aussi

Au cours des auditions de Gérard Collomb, du préfet de police Michel Delpuech et du directeur de l'ordre public de la préfecture de police de Paris, Alain Gibelin, plusieurs divergences entre la version de l'Élysée et celle livrée par les deux hauts gradés sont apparues.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/