1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. 1er mai : "On voit bien que c'est d'abord pour s'en prendre à la CGT", estime Philippe Martinez
1 min de lecture

1er mai : "On voit bien que c'est d'abord pour s'en prendre à la CGT", estime Philippe Martinez

Après les attaques contre des militants de la CGT lors de la manifestation parisienne du 1er mai, Philippe Martinez, le secrétaire général, réagit et dénonce ces actes de violence.

Photo de Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, à l’hôtel Matignon à Paris, le 17 juillet 2020. (Illustration)
Photo de Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, à l’hôtel Matignon à Paris, le 17 juillet 2020. (Illustration)
Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
martinez_18h
01:24
Valentin Boissais

Les attaques contre la CGT, samedi 1er mai lors de la manifestation parisienne, ne resteront pas sans suite. Une enquête pour "violences volontaires" et "dégradations" a été ouverte par le parquet de Paris, après des agressions commises à la fin de la manifestation contre les militants. Le syndicat déplorait hier soir 21 blessés dont quatre blessés graves. Ces quatre personnes sont depuis, sorties de l'hôpital. 

Cependant, cette attaque ciblée contre la CGT, est inacceptable aux yeux du secrétaire général, Philippe Martinez. "Des plaintes c'est compliqué, parce que ces individus sont en général masqués." Il y a eu deux phénomènes. Le premier, c'est que le point de sortie était bloqué par la police, ce qui a permis d'arrêter les camionnettes. Philippe Martinez explique que "plusieurs individus se sont attaqués à la camionnette et aussi aux militants de la CGT qui étaient autour".

Ce 1er mai à Paris, comme dans toute la France, les manifestations avaient pour objectif de "porter les revendications, après des mois où les manifestations étaient difficiles, et d'autres sont venus pour autre chose, pour s'attaquer à des militants qui sont eux-mêmes des travailleurs dans le service d'ordre de la CGT : il y a des enseignants, des personnels de santé, des fonctionnaires", dénonce le secrétaire général de la CGT, avant d'ajouter "qu'on voit bien que c'est d'abord pour s'en prendre à la CGT avant toute autre chose". 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/