1. Accueil
  2. Actu
  3. Météo
  4. Tempête de 1999 : "Ça ne se reproduira pas tout de suite", explique Louis Bodin
2 min de lecture

Tempête de 1999 : "Ça ne se reproduira pas tout de suite", explique Louis Bodin

Les tempêtes Lothar et Martin ont ravagé la France le 26 décembre 1999. 22 ans plus tard, risque-t-on un phénomène d'une telle amplitude ?

Les dégâts de la tempête le 26 décembre 1999 à Paris
Les dégâts de la tempête le 26 décembre 1999 à Paris
Crédit : ERIC FEFERBERG / AFP
L'INTÉGRALE - Tempête 1999 : un phénomène "unique" dans "les annales de la météorologie"
37:15
RÉCIT - Tempête Lothar : le jour de 1999 où la France a subi "la tempête du siècle"
03:19
Capucine Trollion & Flavie Flament

Dans la nuit du 25 au 26 décembre 1999, une première tempête se forme sur l’Atlantique et fonce tout droit sur la France à une vitesse phénoménale. Elle s’appelle Lothar et arrive dans la baie du Mont-Saint-Michel le 26 décembre en fin de nuit. Sa vitesse de déplacement est impressionnante. Elle dépasse les 100 km/h. quand elle traverse le Nord de la France en une matinée laissant derrière elle un spectacle de désolation. 

Mais, la France n'a pas le temps de reprendre son souffle et ses esprits. Alors que le Nord constate les dégâts dans une incrédulité mêlée d’horreur, c’est Martin, "sœur jumelle" de Lothar" qui se pointe. 

Son rôle, c’est de s’occuper des régions qui n’ont pas été encore touchées. Minutieusement et à une vitesse phénoménale, elle transforme la moitié Sud du pays en un décor de désolation. Elle s’en prend à la côte Atlantique, le Sud-Ouest, la côte méditerranéenne et la Corse. Elle souffle, affole la mer qui se déverse sur les côtes et les maisons, inonde… À son tour, elle décime, elle broie, elle brise, et plonge les Français dans le noir.

Ça restera unique dans les annales de la météorologie

Louis Bodin

"C'est hallucinant ce que la nature a pu faire à ce moment-là. Heureusement, je pense que ça ne se reproduira pas tout de suite", démarre Louis Bodin, journaliste RTL et météorologue au micro de Jour J. "Qu'on est une tempête, ça probablement cela arrive, mais deux tempêtes de suite qui balayent la moitié Nord puis la moitié Sud avec la même violence, je pense que ça restera unique dans les annales de la météorologie", poursuit-il.

À lire aussi

"Enfin peut-être que ça arrivera, mais dans un millénaire. Une telle possibilité de deux dépressions aussi creuses, aussi violentes, je pense que ça ne se reproduira pas et pourtant effectivement la nature nous a proposé ce scénario hallucinant", conclut Louis Bodin.

Tous les jours dans Jour J, de 20h à 21h sur RTL, Flavie Flament vous fait découvrir les grands moments d’actualité qui ont marqué la mémoire collective.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/