1 min de lecture Intempéries

Tempête Brendan : quelles conséquences pour la France ?

La tempête atlantique Brendan, qui s'abat ce lundi 13 janvier sur le îles britanniques, occasionnera un temps perturbé dans le Nord-Ouest de la France jusqu'à mercredi.

Le Finistère lors du passage de la tempête Amélie, samedi 3 novembre 2019.
Le Finistère lors du passage de la tempête Amélie, samedi 3 novembre 2019. Crédit : Damien MEYER / AFP
Charles Deluermoz

Un temps perturbé sur le Nord-Ouest du pays et un risque de vagues-submersion sur la pointe bretonne. Ce sont, d'après Météo France, les conséquences attendues en France ce lundi 14 janvier en raison de la tempête atlantique Brendan qui s'abat sur les îles britanniques.

Selon le prévisionniste, "la Bretagne et le Cotentin seront touchés ce lundi soir et mardi par des vents soutenus, avec des rafales proches de 100 km/h." Ensuite, pour les journées de mardi et mercredi, "des pluies plus ou moins continues affecteront la pointe bretonne pouvant donner des cumuls importants".

Météo France met également en garde contre des risques de "vagues-submersion". En effet, "le passage de ces dépressions coïncide avec de forts coefficients de marées" et de très fortes vagues sont donc susceptibles d'engendrer des submersions sur les "zones exposées". Les vagues devraient progressivement s'atténuer mercredi.

Ce lundi 13 janvier, les îles britanniques s'apprêtent à subir les effets de cette tempête avec "des vents jusqu'à 130 km/h sur la côte ouest" de l'Irlande. Ils déferleront ensuite sur le nord de l'Écosse avant qu'une nouvelle tempête de "moindre intensité" ne s'abatte mardi sur l'Angleterre, dans le sillage de Brendan.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Intempéries Tempête Royaume-Uni
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants