1 min de lecture Italie

Les infos de 5h - L'Italie dans l'incertitude après le divorce entre la Ligue et Cinq Etoiles

C'est un revers pour le ministre de l'Intérieur, chef de l'extrême droite italienne. Alors que le pays traverse une crise politique depuis l'explosion de l'alliance entre la Ligue et le Mouvement 5 Etoiles, le chef du gouvernement Giuseppe Conte a démissionné mardi 20 août.

monde-rouge-245x300 Le journal RTL La rédaction de RTL
>
Les infos de 5h - L'Italie dans l'incertitude après le divorce entre la Ligue et Cinq Etoiles Crédit Image : Andreas SOLARO / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Anne Le Nir et Thomas Pierre

Les Italiens s'étaient habitués à un homme très réservé. Mais ils ont découvert le caractère bien trempé du président du Conseil démissionnaire. Giuseppe Conte a prononcé un réquisitoire très dur contre Matteo Salvini, le ministre de l'intérieur et chef de file de l'extrême droite. 

"Permettez-moi de dire que le ministre de l'Intérieur a uniquement poursuivi ses propres intérêts et ceux de son parti", a déclaré le chef de gouvernement mardi 20 août. "Ce qui l'a conduit à trouver des prétextes pour provoquer une crise de gouvernement et un retour aux urnes", a-t-il poursuivi.

Visiblement irrité, le front en sueur, Matteo Salvini réagit à l'affront en ces termes : "Président, je regrette de savoir que vous m'avez supporté ainsi pendant un an (...) Je serais donc dangereux, irresponsable et opportuniste, mais je crois qu'en démocratie, la voie royale consiste à demander l'avis de citoyens italiens", ajoute-t-il. 

Désormais, la balle est dans le camp du chef de l'État Sergio Mattarella, à qui il appartiendra de former une autre majorité parlementaire où s'il convient de convoquer des élections anticipés.  

Nouvelle période de flottement

À lire aussi
Un parachutiste (illustration) Italie
Italie : un parachutiste atterrit dans un stade en plein milieu d'un match de foot

L'Italie entre ainsi dans une période de flottement dont le président de la République détient la clef. Des consultations vont démarrer mercredi et devraient durer jusqu'à jeudi soir, avec le défilé de toute la classe politique italienne pour explorer la possibilité d'une nouvelle majorité.


Plusieurs hypothèses se dessinent : le chef de l'Etat pourrait demander à Giuseppe Conte de rester à la tête du pays pour piloter un gouvernement de transition. Beaucoup d'observateurs estiment que le Premier ministre, accueilli dans la journée au Sénat par une banderole "Conte, l'Italie t'aime", sort grandi de la crise. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Italie Politique International
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants