1 min de lecture Intempéries

Inondations : Météo-France place neuf départements en vigilance orange

La situation est particulièrement tendue en Charente et Charente-Maritime, tandis que le Lot-et-Garonne et la Gironde sont repassés en vigilance jaune.

La Garonne sortie de son lit à Bassanne, dans le sud de la Gironde.
La Garonne sortie de son lit à Bassanne, dans le sud de la Gironde. Crédit : MEHDI FEDOUACH / AFP
Gaétan Trillat et AFP

Météo-France a placé neuf départements en vigilance orange crues ce vendredi 5 février à 22h, une alerte valable jusqu'à samedi, 16h. Il s'agit de l'Aisne, de la Charente, de la Charente-Maritime, des Landes, du Maine-et-Loire, de l'Oise, de la Saône-et-Loire, de la Seine-et-Marne et de la Somme.


En Charente et en Charente-Maritime, le fleuve Charente continue de monter, notamment entre Angoulême et Saintes, et un pic est attendu pour lundi seulement. À Saintes, les 92 détenus de la maison d'arrêt ont été transférés vers des établissements de Nouvelle-Aquitaine "afin d'anticiper d'éventuelles difficultés d'accès" à la prison, selon la préfecture de Charente-Maritime.

Dans ce secteur, une perturbation "devrait s'accentuer et se généraliser" samedi "avec des cumuls (de précipitations) parfois conséquents" et des niveaux d'eau qui "vont rester élevés", d'après Vigicrues. Selon la préfecture de Charente-Maritime, 150 personnes ont été évacuées vendredi et 22 communes sont touchées. À Jarnac et Cognac (Charente), le fleuve atteignait respectivement 12,42 m et 7,50 m vendredi à 21h, des niveaux proches de la grande crue de 1994.

L'état de catastrophe naturelle bientôt déclaré

En Gironde et en Lot-et-Garonne, touchés cette semaine par des inondations jamais vues depuis 40 ans, la situation s'est en revanche nettement améliorée ce vendredi et les deux départements néo-aquitains sont repassés en vigilance jaune.

À lire aussi
hiver
Météo France place 4 départements en vigilance rouge pour des risques de neige-verglas


À Marmande (Lot-et-Garonne), où il a "voulu manifester (s)a solidarité et la solidarité de l'État" envers les sinistrés, les élus locaux et les pompiers, le Premier ministre Jean Castex a effectué un survol en hélicoptère des terres inondées et constaté les dégâts chez des habitants. Il a souhaité que l'état de catastrophe naturelle soit déclaré "dans les meilleurs délais" dans les zones inondées.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Intempéries Météo Inondations
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants