1. Accueil
  2. Actu
  3. Météo
  4. Réchauffement climatique : une partie de la France va-t-elle être épargnée ?
1 min de lecture

Réchauffement climatique : une partie de la France va-t-elle être épargnée ?

La Terre se réchauffe, mais pas partout. En pleine conférence sur le climat en Allemagne, une étude étonnante de chercheurs français montre que certaines zones du globe vont au contraire refroidir.

La COP21 s'est tenue au Bourget fin 2015
La COP21 s'est tenue au Bourget fin 2015
Crédit : AFP / Alain Jocard
Réchauffement climatique : une partie de la France épargnée par la hausse des températures ?
01:41
Virginie Garin & Loïc Farge

Selon des chercheurs du CNRS et de l'université de Bordeaux, toute la côte atlantique devrait être épargnée par le réchauffement climatique. Il devrait même y faire plus froid d'ici à la fin du siècle. Tout se passe en fait dans le nord de l'Océan atlantique, dans la mer du Labrador, au large du Groenland.

Aujourd'hui, l'eau y est très froide (on est proche du pôle). Elle est aussi très salée, et le sel la fait plonger dans les profondeurs. Au fond de l'océan, il y a de l'eau plus chaude qui remonte. Cette chaleur est emportée par les courants, par les masses d'air vers les côtes françaises, ce qui fait que toute la côte atlantique a un climat assez tempéré.

Une hypothèse déjà suggérée

Seulement, ces chercheurs du CNRS qui ont fait cette découverte pensent que l'eau dans la mer du Labrador va être de moins en moins salée. Le sel va se diluer à cause de la fonte des glaciers, formés d'eau douce. Il y aura plus de pluie. Donc l'eau froide ne va plus s'enfoncer, l'eau chaude ne va plus remonter, et les courant d'air qui vont foncer vers la France seront plus froids.

À Bordeaux, les températures baisseraient de un degré, comme sur toute la côte, alors qu'ailleurs sur le reste du pays on aura plus de sécheresses et de canicules. Cette étude ne remet pas en cause le réchauffement climatique. C'est une hypothèse qui a déjà été suggérée par d'autres chercheurs. Pour savoir s'ils ont raison, il faudra attendre une bonne cinquantaine d'années. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/