2 min de lecture Canicule

Canicule : les records de chaleur battus ce mercredi

Vingt départements allant du Nord à Paris sont toujours en vigilance rouge, tandis que 60 autres sont toujours en vigilance orange. Jeudi, le mercure devrait dépasser les 40°C sur le nord-est du pays.

Des Parisiens tentant de se rafraîchir pendant la canicule (illustration)
Des Parisiens tentant de se rafraîchir pendant la canicule (illustration) Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
Leia Hoarau
Leia Hoarau
et AFP

De nouveaux records ont déjà été établis ce mercredi 24 juillet après-midi dans plusieurs villes du centre et de l'Est du pays, avec 41,3°C à Vichy, 40,2°C à Bourges, 40,1°C à Nancy. À Metz, on a frôlé les 40 degrés avec 39,7°C, de même qu'à Dijon (39,5°C) et à Nevers (39,4°C). Vingt départements allant du Nord à Paris sont toujours en vigilance rouge depuis 16h ce mercredi 24 juillet, tandis que 60 autres sont toujours en vigilance orange. 

Mais le pire est attendu jeudi. Le mercure devrait dépasser les 40°C sur un large quart nord-est du pays en particulier, avec des pointes à 43°C localement et une journée qui pourrait être en moyenne plus chaude que les pires jours d'août 2003.

Paris pourrait battre son record (40,4°C), tout comme Lille, Rouen ou Strasbourg. Mais le record absolu de température en France (46°C), qui date de juin dernier, ne sera pas atteint. 

Appel à la prudence des politiques

L'alerte rouge, le plus haut niveau qui implique une "alerte sanitaire" pour tous les citoyens, a été utilisée pour la première fois en juin dans 4 départements du sud. La vigilance sera accrue pour les 20 millions de personnes concernées. 

À lire aussi
La canicule (illustration) canicule
Canicule : 1.500 décès cet été, 10 fois moins qu'en 2003

Mais "c'est la première fois que cela touche des départements du Nord de notre pays" avec des "populations qui ne sont pas habituées à des chaleurs de ce niveau là", a commenté la ministre de la Santé Agnès Buzyn. "C'est la raison pour laquelle je demande qu'on redouble d'attention (...) Personne n'est sans risque face à de telles températures". 

Le Premier ministre, Édouard Philippe, a de son côté appelé à "faire très attention aux personnes isolées", à l'occasion d'un déplacement dans un hébergement pour personnes âgées dépendantes.

Des températures à risque

L'alerte rouge laisse également la possibilité aux préfets de prendre des mesures exceptionnelles liées notamment à l'organisation de rassemblements publics, sportifs ou autre.

Si depuis la canicule de 2003, qui avait fait quelque 15.000 morts, les autorités insistaient surtout sur les risques pour les personnes vulnérables, notamment personnes âgées et enfants en bas âge, les mises en garde visent désormais toute la population.

Noyades par hydrocution, hyperthermie potentiellement mortelle lors d'un effort sportif ou dans une voiture surchauffée... "Au-dessus de 37°C, notre corps fait un effort considérable pour se refroidir" et avec un effort sportif, "on aggrave considérablement le risque de voir la température du corps augmenter", a expliqué Mme Buzyn sur France Inter. Le bilan de la surmortalité de la canicule de juin sera connu début août.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Canicule Météo Été
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants