2 min de lecture Canicule

Canicule : ce qui nous attend ces prochains jours

L'épisode caniculaire qui a commencé à frapper le pays ce lundi 22 juillet s'annonce court mais très intense. 43 degrés sont notamment attendus en Ile-de-France jeudi.

Des enfants jouent dans une fontaine pendant une canicule (Illustration)
Des enfants jouent dans une fontaine pendant une canicule (Illustration) Crédit : AFP
Léa Stassinet
Léa Stassinet
et AFP

C'est la deuxième canicule en moins d'un mois. Mais elle ne devrait durer que quatre jours selon les régions, si l'on s'en tient aux prévisions de Météo France. En effet, cet épisode caniculaire qui devrait toucher la quasi-totalité du pays s'étend de ce lundi 22 juillet au jeudi 25. Une période plutôt courte mais de très forte intensité. 

La chaleur va d'abord s'abattre lundi sur le centre-est et le sud-ouest du pays où 21 départements sont déjà placés en vigilance orange et où le mercure devrait gagner une dizaine de degrés par rapport à dimanche. La canicule s'étendra ensuite vers le nord, avant un rafraîchissement désormais quasiment certain à partir de vendredi. 

"On a une canicule brève, ce qui est plutôt une bonne nouvelle, parce que plus c'est long plus les organismes se fatiguent et plus ça devient pénible notamment pour les plus vulnérables", a commenté lundi le prévisionniste de Météo-France François Jobard. Mais elle est "remarquablement intense", et "jeudi sera potentiellement une journée historiquement chaude", avec une moyenne sur l'ensemble du pays qui devrait être proche des records d'août 2003, a-t-il indiqué.

Des records de chaleur attendus jeudi

Cette même journée de jeudi, de nombreux records absolus locaux devraient être également être battus, notamment à Paris où Météo-France attend désormais une température de 41 voire 42°C.  Depuis le début des mesures en 1873, la capitale n'a dépassé la barre des 40 degrés qu'une seule fois : le 28 juillet 1947, avec 40,4°C.

À lire aussi
La canicule (illustration) canicule
Canicule : 1.500 décès cet été, 10 fois moins qu'en 2003

Malgré cette chaleur exceptionnelle de jeudi où le thermomètre pourrait atteindre 43°C localement en Ile-de-France ou dans certaines régions du centre, le mercure ne s'approchera pas du record absolu français établi lors de la précédente canicule, avec 46°C recensés à Vérargues dans l'Hérault, le 28 juin dernier.

Brutale chute des températures vendredi

Vendredi 26 juillet, les températures dégringoleront et l'air sera bien plus respirable, notamment à cause des orages prévus sur les trois quarts du pays (du Nord-Est au Sud-Ouest en passant par tout le centre de l'hexagone). On perdra par exemple une quinzaine de degrés à Paris, où seulement 25 degrés sont attendus au meilleur de la journée. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Canicule Météo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants