1 min de lecture Justice

Zyed et Bouna : l'audition des conversations des policiers a tétanisé les familles

Près de dix ans après le drame, le procès dit "de Clichy-sous-Bois" a véritablement débuté au deuxième jour d'audience, mardi 17 mars. Le président du tribunal correctionnel de Rennes a diffusé les conversations radios des deux policiers jugés pour non-assistance à personnes en danger, le soir de la mort de Zyed et Bouna, le 27 octobre 2005.

RTL Midi -  Christelle Rebière RTL Midi Christelle Rebière iTunes RSS
>
Zyed et Bouna : l'audition des conversations des policiers a tétanisé les familles Crédit Image : OLIVIER LABAN-MATTEI / AFP | Crédit Média : Cindy Hubert | Durée : | Date : La page de l'émission
Cindy Hubert Journaliste RTL

Quelques minutes violentes, furtives, un quart d'heure en réalité, qui scelle la mort des deux adolescents. La salle se fige. Le son crachote. Il est 17h21. La BAC intervient pour un vol dans un chantier. Une dizaine d'enfants s'enfuient alors comme une volée de moineaux. Ils dévalent d'abord une rue, puis un grand parc. Certains sont arrêtés. Les autres traversent un bois et un cimetière.

Soudain, on entend distinctement la voix de Sébastien, l'un des policiers mis en cause. Son souffle est presque coupé. Il vient de courir. "Ils sont en train d'enjamber pour aller sur le site EDF. Ramenez du monde. Il faudrait cerner le coin, ils vont bien finir par ressortir". Puis, quelques secondes plus tard : "En même temps, s'ils entrent sur le site, je ne donne pas cher de leur peau", dit-il en passant, d'un air presque détaché. 

Dans la salle, les familles sont tétanisées. C'est la première fois qu'elles entendent ces enregistrements. Le policier prend des notes sur un calepin, silencieux. Sur la bande, il est 17h36 et 32 secondes. Les policiers interpellent encore d'autres ados dans le cimetière. Ils pensent avoir attrapé tout le monde. À ce moment-là, Zyed et Bouna sont déjà cachés, terrorisés, à l'intérieur de la réactance EDF. Les policiers, eux, sont déjà passés à autre chose : "Bien reçu, on rentre au service pour les papiers".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Clichy-sous-bois Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants