1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Violences sexuelles : le président du SCO d'Angers mis en examen
2 min de lecture

Violences sexuelles : le président du SCO d'Angers mis en examen

Saïd Chabane est accusé d'agressions sexuelles aggravées par trois anciennes salariées du club, âgées de 25 à 30 ans.

Saïd Chabane, président du SCO d'Angers.
Saïd Chabane, président du SCO d'Angers.
Crédit : LOIC VENANCE / AFP
Jérémy Billault & AFP

Placé en garde à vue mercredi 5 février suite à des accusations, qu'il conteste, au sein du club de football, Saïd Chabane a été mis en examen pour agressions sexuelles aggravées. 

Saïd Chabane, 55 ans, discret président du club depuis 2011, avait été placé en garde à vue ce mercredi peu avant 8 heures pour "agressions sexuelles aggravées par personne abusant de sa fonction, et harcèlement, suite aux plaintes d'une salariée et de deux ex-salariées", a indiqué à l'AFP le procureur de la République d'Angers, Eric Bouillard.

"Une enquête préliminaire a débuté le 7 janvier suite à la plainte d'une salariée du club qui a indiqué avoir été victime de faits qualifiables d'agression sexuelle. Nous avons entendu des personnes dans l'environnement de la victime et du club et nous avons identifié deux autres victimes présumées qui ont déposé plainte", a précisé le procureur.

Surprise et contrainte

"Il existe des charges relativement sérieuses", a estimé le magistrat, évoquant les dépositions de trois plaignantes, âgées de 25 à 30 ans, qui ont déclaré avoir été victimes de "caresses très appuyées sur les parties intimes".

"Les trois plaintes (...) concordent sur le mode opératoire utilisé par l'auteur. Il s'agit tout simplement de l'usage de la surprise et d'une certaine contrainte parce que c'est quelqu'un qui inspire un certain respect (...) qui va surprendre ses victimes pour leur toucher les parties intimes", a détaillé le magistrat à la presse dans l'après-midi.

Les faits, qui ne sont pas reconnus par Saïd Chabane, seraient intervenus "à des moments où elles sont seules en présence de l'auteur" lors de déplacements, en marge de réunion ou de match de foot. Les faits dénoncés auraient été commis entre 2017 et fin novembre 2019. "On va poursuivre les investigations" pour trouver d'éventuelles autres victimes, a déclaré le magistrat.

Saïd Chabane clame son innocence

"Saïd Chabane conteste formellement toutes les allégations portées contre lui", a déclaré de son côté le club dans un communiqué. "Il apportera à la justice tous les éléments permettant de rétablir la vérité et de préserver son honneur. Déterminé à voir reconnaître son innocence, il est confiant dans l'issue de l'enquête à laquelle il coopère totalement", poursuit le texte.

L'affaire intervient en plein scandale de violences sexuelles dans le patinage français, après les accusations de viols et d'agressions sexuelles de plusieurs ex-patineuses à l'encontre de leurs entraîneurs. Saïd Chabane encourt sept ans de prison. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire