1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Violences contre les policiers : 38.519 plaintes enregistrées en 2019, un chiffre en hausse
1 min de lecture

Violences contre les policiers : 38.519 plaintes enregistrées en 2019, un chiffre en hausse

Info RTL INFO RTL - Les plaintes pour violence sur personne dépositaire de l'autorité publique ont bondi de plus de 18% en deux ans. 38.519 plaintes ont été enregistrées en 2019, de quoi relancer le débat au cœur de l'actualité ces derniers jours.

Un policier à Paris, jeudi 5 décembre, lors de la manifestation contre la réforme des retraites.
Un policier à Paris, jeudi 5 décembre, lors de la manifestation contre la réforme des retraites.
Crédit : Thomas SAMSON / AFP
Violences contre les policiers : 38.519 plaintes enregistrées en 2019, un chiffre en hausse
01:20
Violences contre les policiers : 38.519 plaintes enregistrées en 2019, un chiffre en hausse
01:20
Guillaume Chieze & Cassandre Jeannin

Si les violences policières font beaucoup parler d'elles ces dernières semaines et que le débat fait rage concernant leurs débordements, RTL révèle que les violences commises à l'encontre des forces de l'ordre sont en forte hausse en France. Et pour cause, les plaintes pour violence sur personne dépositaire de l'autorité publique ont bondi de plus de 18% en l'espace de deux ans. 38.519 plaintes ont été enregistrées en 2019.

Les fonctionnaires, sont donc eux aussi, comme jamais auparavant, la cible d'attaques. Plusieurs faits expliquent cette tendance à commencer par la multiplication des conflits sociaux avec le mouvement des "gilets jaunes" et les récentes manifestations contre la réforme des retraites où les membres des forces de l'ordre sont régulièrement prises pour cible.

Le pic de cette forte hausse a été atteint en décembre 2018, en plein cœur du mouvement des "gilets jaunes" où 5.027 plaintes ont été déposées en un mois seulement. Les policiers et les gendarmes ne sont pas les seuls à entrer dans cette catégorie puisque les magistrats, les surveillants de prison ou encore les contrôleurs SNCF sont également "dépositaires de l'autorité publique" et dénoncent eux aussi, une augmentation des violences.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/