1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. VIDÉO - Cargo à la dérive : utime tentative de remorquage prévue lundi pour éviter l'échouage
1 min de lecture

VIDÉO - Cargo à la dérive : utime tentative de remorquage prévue lundi pour éviter l'échouage

À la dérive depuis six jours dans le golfe de Gascogne, le cargo tentera, une dernière fois d'être ramené à terre lundi 1er février. En cas d'échec de l'opération, il devrait s'échouer sur les côtes landaises.

Le Modern Express le 31 janvier
Le Modern Express le 31 janvier
Crédit : AFP/Marine nationale
Les riverains de Biscarosse se sentent menacés par le cargo à la dérive
00:00:57
"Si le remorquage échoue, le cargo échouera", déclare le préfet maritime de l'Atlantique
00:01:05
Emeline Le Naour & AFP

Le cargo fantôme à la dérive depuis le 26 janvier dans le golfe de Gascogne tentera d'être une dernière fois remorqué, lundi 1er février, lors d'une accalmie météo. En cas d'échec, le Modern Express s'échouera "entre lundi soir et mardi soir" sur la côte sableuse des Landes, ont annoncé les autorités maritimes.

"Aujourd'hui, la mer est la plus forte. Il nous reste un créneau favorable, lundi 1er février, pour tenter de passer un câble. Les équipes sur place feront encore une fois tout leur possible pour réussir cette opération", a déclaré le vice-amiral d'escadre Emmanuel de Oliveira, préfet maritime de l'Atlantique. "Mais si la remorque (le câble, ndlr) n'est pas passée demain dans la journée, le Modern express s'échouera". Un point de vue également partagé par un spécialiste, au micro de RTL : "Si rien n'est fait lundi matin, ce sera trop tard".

Le point d'échouage et l'heure seront précisés "au fil des heures". Pour faire face à des souillures éventuelles des côtes, des plans antipollution seront déclenchés, en lien avec la préfecture des Landes. Des brèches pourraient se produire dans les soutes à gazole de propulsion du Modern Express lors de l'échouage, mais le préfet a assuré qu'il "ne craint pas du tout de marée noire", le cargo ne transportant que 300 tonnes de gazole. Le cargo roulier de 164 mètres de long, transportant 3.600 tonnes de bois débité et des engins de travaux, se trouvait dimanche 31 janvier à la mi-journée à un peu plus de 100 km à l'ouest du bassin d'Arcachon en Gironde.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire