2 min de lecture Faits divers

Varicelle : la prescription d'ibuprofène pointée du doigt

Sur Facebook, photos de son fils à l'appui, une mère assure qu'un traitement à base d'ibuprofène est dangereux pour la peau.

Des médicaments dans la pharmacie de l'hôpital d'Argenteuil, en juillet 2013.
Des médicaments dans la pharmacie de l'hôpital d'Argenteuil, en juillet 2013. Crédit : AFP / FRED DUFOUR
Julien Quelen
Julien Quelen
et Marie de Fournas

Si votre enfant souffre de la varicelle, il est fortement déconseillé de lui administrer un traitement à base d'ibuprofène. Via Facebook, Hayley Lyons, mère du petit Lewis, a tenu à prévenir tous les parents des dangers que cela engendre sur la peau. Un message relayé plus de 350.000 fois sur le réseau social. 

Alors que son petit garçon a contracté la maladie, plusieurs médecins ont prescrit (et même directement administré) la prise de Nurofen, un anti-inflammatoire à base d'ibuprofène, afin de faire baisser une fièvre persistante. Mais le médicament est strictement interdit en cas de varicelle, puisqu'il n'a d'autre effet que de faire "pénétrer plus profondément la maladie dans la peau", selon les médecins qui ont traité l'enfant lors de sa venue en urgence à l'hôpital. La prise d'ibuprofène a provoqué chez Lewis une septicémie (une infection du sang). 

Les photos publiées par la mère sur son compte Facebook sont insoutenables, tant la peau de l'enfant est infectée. "La varicelle est de retour. Est-ce que je peux s'il-vous-plaît rappeler aux gens de ne pas donner à leur enfant du nurofen/de l'ibuprofène, écrit-elle sur le réseau social. Quatre médecins différents de notre centre de soins local l'ont prescrit à Lewis parce que sa fièvre ne tombait pas. Ils lui en ont même directement administré. Ce type de médicament est un anti-inflammatoire qui réagit avec la varicelle en la faisant pénétrer plus profondément dans les tissus". 

Aujourd'hui, Hayley Lyons continue de partager les dangers du médicament en revendiquant une mention spéciale dans sa notice d'utilisation. En Angleterre, où l'épidémie de varicelle se répand, l'institution compétente en matière de santé a officiellement déconseillé la prise du médicament. En France, l'Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) en a déjà constaté les conséquences (complications infectieuses, lésions cutanées) et a "renforcé les précautions d'emploi et les mises en garde de tous les AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens, ndlr) indiqués chez l'enfant, en considérant qu'il est prudent d'éviter leur utilisation en cas de varicelle".

Il ne faut pas en donner car il y a un doute

Docteur Gaudelus, du service pédiatrie de l'hôpital Jean Verdier
Partager la citation
À lire aussi
Une montagne en France (illustration). avalanche
Hautes-Alpes : un skieur meurt après une avalanche

Un avis que suit à la lettre le docteur Gaudelus, du service pédiatrie de l'hôpital Jean Verdier à Bondy en Seine-Saint-Denis. Pourtant, il n'y a pas de preuves que l'ibuprofène soit dangereux en cas de varicelle. Simplement "parce qu'il n'y a pas, sur le plan scientifique, de démonstration qui le prouve. Aucune étude n'a été bâtie pour le démontrer", explique le docteur à RTL.fr. "En revanche, des études suggèrent qu'il s'agit d'un facteur facilitant la surinfection", ajoute-t-il. Le docteur Gaudelus est donc catégorique : "Il ne faut pas en donner car il y a un doute". L'ANSM conseille par ailleurs l'utilisation de paracétamol afin de faire baisser la fièvre et les douleurs qui peuvent être des symptômes de la maladie chez l'enfant. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Santé Médicaments
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants