2 min de lecture Cybersécurité

Val-de-Marne : des cyberattaques perturbent les mairies d'Alfortville et Vincennes

Deux collectivités du Val-de-Marne ont été la cible d'attaques informatiques la semaine dernière. Leurs activités ont été perturbées durant plusieurs jours.

Un ordinateur en Roumanie touché par la cyberattaque perpétrée le 27 juin 2017
Un ordinateur en Roumanie touché par la cyberattaque perpétrée le 27 juin 2017
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Ordinateurs paralysés, boîtes mails hors d'usage, démarches en ligne mises entre parenthèses... Les mairies de Vincennes et d'Alfortville ont fait l'objet de deux cyberattaques importantes la semaine dernière. Les systèmes informatiques des municipalités des deux villes du Val-de-Marne ont été touchés à quelques jours d'intervalle, occasionnant des perturbations très concrètes des services rendus aux administrés.

À Vincennes, les attaquants ont frappé dans la nuit du lundi 2 au mardi 3 novembre. La ville a indiqué avoir été victime d'une "attaque organisée inédite par son intensité" qui n'a "pu être évitée en dépit des mesures renforcées de sécurité appliquées au quotidien". Jointe par RTL.fr, la mairie évoque une attaque de type "rançongiciel" classique, émanant probablement d'un mail malveillant. 

En conséquence, le standard téléphonique de la mairie est resté indisponible pendant plus de 24h et un certain nombre de formalités administratives n'ont pas pu être effectuées pendant plusieurs jours. Mais la mairie est de nouveau reliée au reste du monde depuis ce lundi matin.

"Les sauvegardes ont fonctionné. Il nous reste pas mal de données à récupérer sur certains logiciels mais l'essentiel de nos téléservices sont de nouveau opérationnels. On n'a rien perdu dans l'affaire, sauf du temps pour nous et nos citoyens", explique la mairie.

L'ANSSI recommande aux victimes de ne pas payer

À lire aussi
Une statue du défunt leader Kim Jong-Il à Pyongyang, en Corée du Nord. coronavirus
Corée du Nord : des hackers tentent de nuire à la recherche d'un vaccin en Corée du Sud

Quelques jours plus tard, un autre "rançongiciel" a touché la municipalité d'Alfortville, à quelques kilomètres de là. Des pirates se sont introduits dans le système informatique de la ville et ont demandé une rançon en Bitcoin pour rendre l'accès aux fichiers aux agents municipaux, rapporte Le Parisien

L'incident a provoqué une indisponibilité temporaire des boîtes de réception de la messagerie de la ville et repoussé le traitement de certaines démarches en ligne. La mairie a expliqué au Parisien avoir dû retourner au stylo et recourir à des logiciels comme Zoom pour maintenir ses activités durant le traitement de la cyberattaque.

L'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (ANSSI) recommande aux victimes de ce type d'incident de ne pas payer les rançons afin de ne pas nourrir leur système. 

Les attaques visant les systèmes d'information sont en nette hausse depuis le début de l'année. Elles profitent la plupart du temps d'un parc informatique obsolètes et du manque de sensibilisation des employés aux règles élémentaires en matière de cybersécurité.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cybersécurité Connecté Val-de-Marne
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants